Hollande reproche à Batho d'avoir «manqué au principe de solidarité»

le
79
Hollande reproche à Batho d'avoir «manqué au principe de solidarité»
Hollande reproche à Batho d'avoir «manqué au principe de solidarité»

Limogée en l'espace de quelques heures mardi, Delphine Batho a passé le relais dès ce mercredi matin à son successeur au ministère de l'Ecologie, renvoyant à une conférence de presse organisée jeudi à 15 heures pour connaître les circonstances de son éviction. Alors que les Verts menacent de claquer la porte du gouvernement si des «actes» n'étaient pas rapidement posés pour faire «la transition écologique», le gouvernement justifie cette décision.

Pour Hollande, Batho a «manqué au principe majeur de solidarité gouvernementale.» A la sortie du Conseil des ministres, Najat Vallaud-Belkacem,la porte-parole du gouvernement, a fait savoir que le président reprochait à Delphine Batho d'avoir «manqué au principe majeur de solidarité gouvernementale. Ce n'est ni une question de personne ni une question de sujet». La règle qui veut que désormais, tout écart verbal d'un ministre contre la ligne de conduite du gouvernement se paie cash, a donc été appliquée à la lettre. «Le débat peut avoir lieu à l'intérieur mais une fois arbitrées, les ministres sont collectivement comptables des décisions prises», a fait valoir la porte-parole.

Interrogée plus tôt par RMC sur la brutale éviction de la désormais ex-ministre de l'Ecologie, Najat Vallaud-Belkacem avait déjà expliqué que Delphine Batho n'avait pas «à remettre en cause publiquement» les choix budgétaires pour 2014. Mardi matin, la ministre avait critiqué le «mauvais budget» 2014, qui prévoit une réduction de l'enveloppe allouée au ministère de l'Ecologie. A 18h, elle était évincée du gouvernement sans ménagement.

Najat Vallaud-Belkacem a aussi estimé que le changement du «nom du titulaire du ministère de l'Ecologie» ne justifiait pas une «dissension» avec Europe Ecologie-Les Verts. «Ce qui importe au fond, ça n'est pas une personne, ce qui importent ce sont les politiques conduites, ce qui importe c'est la cohérence du collectif», ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • supersum le jeudi 4 juil 2013 à 16:40

    De toute façon cette con*nasse avait pour seul projet de créer de nouvelles taxes et détruire le moyen de locomotion diesel comme Duflot l'autre con*nasse a détruit l'immobilier locatif

  • jsrlak1 le jeudi 4 juil 2013 à 14:22

    Pépère menteur

  • M2110926 le jeudi 4 juil 2013 à 13:51

    Batho frôle le naufrage. Prochaine étape: "la grosse baffe aux municipales" !

  • M2734309 le jeudi 4 juil 2013 à 13:45

    Et le Montebourdes ? plus solidaire tu meurs !

  • lenip le jeudi 4 juil 2013 à 12:28

    quand je vois la photo et le haut du pantalon tout fripé je me demande ce qu il fait pour qu il soit dans cet etat !!!! est ce qu il joue avec ? si c est ca je comprends qu il ne se passe rien en france !!!!

  • M7403983 le jeudi 4 juil 2013 à 11:54

    Je trouve qu'il a des bonnes joues notre Flanby !!

  • M2110926 le jeudi 4 juil 2013 à 11:18

    Au lieu de s'occuper d'économie, le sujet N°1, ce gouvernement n'a pas fini de nous mener en BATHO !

  • knbskin le jeudi 4 juil 2013 à 08:53

    Bah ! frenchto ! Le désir s'accroît quand l'effet se recule ... Bonne journée ! :-D

  • knbskin le jeudi 4 juil 2013 à 08:03

    Bonjour à tous :) ... Je compléterai en renchérissant sur frenchto ... Il me semble que Batho, pour mettre en valeur les susdites, devrait changer de coiffeur : elle va avoir le temps désormais. Bon, mais ça n'engage que moi ... :;)

  • knbskin le jeudi 4 juil 2013 à 08:00

    .../... et parfaitement incompétents en high tech ! Batho est aussi incapable que les autres sur ce point : c'est une politicarde professionnelle depuis qu'elle s'est mise à faire de l'agit-prop dans la rue en 1990. Pas de diplôme, pas de formation, pas de métier.