Hollande renoue avec les difficultés

le
0

De retour des États-Unis, où il a été accueilli avec faste, le chef de l'État retrouve plusieurs dossiers délicats à cinq semaines de municipales à hauts risques.

Un dessin publié dans la presse française la semaine dernière ironisait sur la fin du voyage présidentiel aux États-Unis. Il montrait François Hollande au pied de son avion, accroché de toutes ses forces aux jambes de Barack Obama. «Je demande l'asile politique», lance Hollande au président américain, qui lève les yeux au ciel. «C'est plus facile d'être passager d'Air Force One que de piloter l'avion présidentiel», sourit un dirigeant socialiste.

Reçu en grande pompe à Washington, Hollande a savouré cette parenthèse enchantée, loin des difficultés qu'il a retrouvées dès son retour à l'Élysée. «Le chef de l'État a dû réaliser que son absence a correspondu à une semaine horribilis en France», note un poids lourd de la majorité, consterné par les couacs en série sur le gel de l'avancement des fon...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant