Hollande rend hommage à Rocard... et au 49-3 !

le , mis à jour à 07:00
4
Hollande rend hommage à Rocard... et au 49-3 !
Hollande rend hommage à Rocard... et au 49-3 !

Michel Rocard repose désormais en Corse. Hier soir, l'ancien Premier ministre a été inhumé sur l'Ile de Beauté au terme d'une journée d'hommages. Et François Hollande en a profité pour adresser quelques messages politiques à ses détracteurs. Conformément au testament du père de la deuxième gauche, une première cérémonie s'est déroulée au temple protestant de l'Etoile à Paris. Puis, toutes les chapelles du PS se sont retrouvées, avec sa famille, ses amis et un parterre de personnalités dont Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, dans la cour d'honneur des Invalides. Les deux frères ennemis de la Mitterrandie, Laurent Fabius et Lionel Jospin, sont arrivés ensemble, ce qui n'aurait pas manqué de faire sourire Rocard !

 

Comme un rappel à l'ordre

 

Devant le cercueil recouvert d'un drapeau tricolore, François Hollande ne s'est pas contenté de saluer le réformateur, père du RMI et de la CSG. A travers lui, le chef de l'Etat a aussi défendu une méthode, la sienne. « Le compromis n'est pas une faiblesse », a-t-il lancé. Si Rocard avait le sens du dialogue, « il n'a pas hésité aussi à recourir aux procédures prévues par la Constitution », a-t-il rappelé dans une allusion claire au 49-3 dégainé mardi pour faire adopter la loi Travail sans vote. Car Rocard a utilisé cet article autoritaire de la Constitution à 28 reprises, le record sous la Ve République ! Le président a aussi rendu un hommage à sa loyauté, qui fleurait bon le recadrage. « Jamais il n'a joué contre sa famille politique », a-t-il insisté, alors qu'Emmanuel Macron et Arnaud Montebourg, présents aux Invalides, louchent sur la présidentielle de 2017.

 

« Penser clair, parler vrai, agir juste » : voilà ce que Hollande retiendra de l'« exemple » Rocard. Ce qui a fait sourire le chef des frondeurs du PS, Christian Paul. « C'est une leçon qui mérite d'être appliquée aujourd'hui », s'amusait le député en quittant les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M999141 il y a 9 mois

    Faire de l'autopromotion devant un défunt, c'est le cynisme absolu.

  • M9941825 il y a 9 mois

    Merci pour la CSG et le RSA

  • jfvl il y a 9 mois

    Un hommage rendu à son antithèse.

  • M7361806 il y a 9 mois

    Trés fort pour inaugurer les chrysanthèmes d'ailleurs il passe son temps à cela