Hollande relance son projet de taxe Tobin

le
7
Hollande relance son projet de taxe Tobin
Hollande relance son projet de taxe Tobin

Après le coup de frein, l'accélérateur. François Hollande, invité hier de la matinale de France Inter, a promis de mener à bien le projet d'une taxe sur les transactions financières (TTF) au niveau européen. Il a même demandé une mise en place pour « 2016, au plus tard 2017 ». Vieux serpent de mer, cette taxe inspirée de la taxe Tobin était l'engagement n° 7 du candidat Hollande et était très attendue par la gauche et les ONG. Problème, selon ces dernières, c'est l'attitude même de la France qui, le mois dernier, a empêché les négociations d'aboutir au niveau européen. « Hollande blague, s'est ainsi agacé Eric Coquerel du Parti de gauche. C'est son gouvernement qui a contribué à encore affaiblir la TTF. »

Début décembre, lors des discussions avec les 10 autres pays favorables (Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Estonie, Grèce, Italie, Portugal, Slovaquie et Slovénie), Michel Sapin, ministre des Finances, a proposé qu'une partie des produits dérivés, l'un des marchés de prédilection des banques françaises, soient exemptés de taxe. Une position qui a déplu aux partenaires de la France et tout fait capoter. Aussitôt les ONG sont montées au créneau pour dénoncer ce recul et regretter que Paris veuille une taxe au rabais. Même émoi chez une bonne partie des socialistes. L'ex-Premier ministre Jean-Marc Ayrault ainsi que quelque 140 autres députés PS ont écrit à Manuel Valls le 18 décembre pour demander « que notre pays conserve intacte l'ambition initiale du projet qui inclut toutes les transactions financières ».

Hier Hollande a donc tenté de rassurer son camps qui lui reproche constamment d'avoir trahi son « mon ennemi, c'est la finance » du discours de campagne au Bourget. Il a ainsi précisé que la taxe devrait bien concerner « tous les produits de la finance avec un taux faible » et a annoncé avoir « demandé à Michel Sapin dès le mois de janvier de réunir les ministres des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nanard83 le mardi 6 jan 2015 à 10:51

    De plus , si je comprend bien l'article , la Gauche et les ONG ne savent pas qu'en France, cette taxe existe !!Quelqu'un sait-il si d'autres pays de la Zone Euro ont devancé Bruxelles et fait comme la France ? ( voir SVP commentaire précédent )

  • nanard83 le mardi 6 jan 2015 à 10:47

    Il va nous rendre fous , cette taxe est appliquée en France depuis 2012 sur les achats d'actions de sociétés ciblées Cette parole n'a pour but que de se refaire son électorat Que veut-il de plus ? que font les journalistes au lieu de lui poser les bonnes questions ?

  • jyth01 le mardi 6 jan 2015 à 09:10

    On a eu la confirmation hier: il est non seulement incapable, mais aussi fou: il fait voter des lois pour le siècle prochain!!! rouge, bégayant, c'est une spectacle qui fait honte à la France

  • M4189758 le mardi 6 jan 2015 à 09:03

    JPi - Le seul projet qu'il peut, à peu près, conduire, même si ça ne rapportera, à peu près, rien: comment inventer de nouvelles taxes, impôts, contributions ? Mais pour les autres. Comme les 35h: pour les autres. Jamais pour nos polis tiques.

  • M4958114 le mardi 6 jan 2015 à 08:52

    soyons réaliste il n'y a jamais eux autant de riche en France leur fortune il la fond comment ?

  • M2711013 le mardi 6 jan 2015 à 08:28

    PAS de nouvelle taxe, c'est bien ce que j'entends à chaque intervention du "ptigros" sur les ondes, non ??? Menteur !

  • sbroker le mardi 6 jan 2015 à 08:20

    c bien, comme cela, l'activité financiere pourra se casser plus rapidement a Londres. il ne restera que les transactiosns entre petits porteurs a taxer. encore qq milliers d'emplois en moins, mais c pas grave on a de la marge....