Hollande promet une nouvelle baisse d'impôts en cas de croissance

le
7

PARIS, 19 août (Reuters) - François Hollande promet, dans une interview à paraître jeudi, une nouvelle baisse d'impôts en cas d'embellie de la croissance en 2016 tout en assurant que les objectifs de réduction des déficits seront respectés. "Si la croissance s'amplifie en 2016, nous poursuivrons ce mouvement car les Français doivent être les premiers bénéficiaires des résultats obtenus", déclare le chef de l'Etat dans un entretien publié dans plusieurs titres de la presse régionale du groupe Ebra. "Je mesure les efforts qui ont été demandés aux Français en 2012 et 2013. Ils ont permis de redresser nos finances publiques et de respecter nos engagements européens." Concernant la réduction des déficits, ils ne "dépasseront pas 3% de la richesse nationale en 2017", ajoute François Hollande. "Il s'agit d'être rigoureux et en même temps d'être juste. Les baisses d'impôts concernent les classes moyennes." Dans ses estimations publiées vendredi, l'Insee a fait état d'une croissance nulle pour la période avril-juin alors que les économistes tablaient sur +0,2%. L'institut national de la statistique et des études économiques a toutefois revu en hausse, à +0,7% contre +0,6% auparavant, l'évolution du produit intérieur brut du premier trimestre, entre janvier et mars ID:nL5N10P156 . Le ministre des Finances Michel Sapin a estimé que ce résultat confortait l'objectif du gouvernement d'atteindre 1% de croissance pour l'année 2015. L'ambition de l'exécutif est de parvenir à un rythme de 1,5% à l'horizon de fin 2015, niveau à partir duquel l'économie française recommence à créer des emplois. (Marine Pennetier, édité par Pierre Serisier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cvallier le jeudi 20 aout 2015 à 11:36

    .... si la croissance reprend. Autrement dit, on ne fera rien ! Ou ça s'arrangera tout seul ou ça ne s'arrangera pas !Et c'est quoi ces 3% de déficit qui seraient à atteindre. C'était vrai quand on était "dans les clous" (Merci Sarkosy !) Mais maintenant, chaque centime (pardon, chaque dizaine de milliards) de déficit accroît notre dette ! On est vraiment en période pré-électorale, alors qu'aucun réforme réelle n'a été faite depuis 2012, pardon, depuis 1974 !

  • quoa le jeudi 20 aout 2015 à 06:55

    donc ceux qui ne payent pas d'impots vont perdre de l'argent vu les diverses taxes qui vont obligatoirement tomber

  • M5441845 le jeudi 20 aout 2015 à 03:19

    Les promesses n'engagent que ceux qui les crois. Ceci dit, en 2012 un peu plus de la moitié des Français y ont cru. Maintenant c'est surement un peu moins....

  • s.thual le jeudi 20 aout 2015 à 01:26

    oui je croa !

  • M3366730 le mercredi 19 aout 2015 à 22:29

    l n'y a que les benêts qui pourraient croire en lui ou tous ceux et celles qu'il va avantager fiscalement pendant les deux prochaines années (clientélisme). En tout cas il augmentera les impôts des classes moyennes et supérieurs et de même le déficit qui est actuellement à 2 133 milliards d'euros (soit + 360 milliards d'euros sous mandature Hollande) http://www.contribuables.org/ http://www.contribuables.org/2015/07/jour-de-liberation-fiscale-2015-27-juillet/

  • M7403983 le mercredi 19 aout 2015 à 22:03

    Si ma teinture tient et si les poules auront des dents, alors 2016 sera une belle année !!!

  • M7361806 le mercredi 19 aout 2015 à 21:41

    Promesse socialiste , on connait !

Partenaires Taux