Hollande promet 150.000 services civiques par an d'ici 2016

le
0

PARIS (Reuters) - Le service civique accueillera 150.000 jeunes par an d'ici la fin de l'année, a déclaré lundi François Hollande, qui avait promis de rendre "universel" cet engagement pour lequel environ trois demandes sur quatre sont pour l'heure refusées.

"D'ici à 2016, il y aura 150.000 jeunes qui seront accueillis en service civique chaque année", a déclaré le président lors d'une cérémonie célébrant le vote, il y a cinq ans, de la loi qui a créé le dispositif ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans sans condition de diplôme.

"Si l'esprit du volontariat souffle encore plus fort, je m'engage à mettre tous les crédits nécessaires pour que nous puissions accueillir tous les jeunes", a dit le chef de l'Etat, promettant que "tout jeune qui en fera la demande" se verrait proposer une mission d'ici la fin de l'année.

L'extension à tous les volontaires coûtera 500 millions d'euros en année pleine alors que 150 millions seulement étaient prévus au budget 2015 pour financer 45.000 services civiques, soit 10.000 de plus que ceux réalisés en 2014.

Devant des volontaires rassemblés à la Grande Halle de la Villette, à Paris, François Hollande a ajouté que le service civique serait mis à l'honneur le jour de la Fête nationale et que des jeunes de ce programme participeraient chaque année au défilé du 14-juillet sur les Champs-Elysées à Paris.

Le chef de l'Etat a dévoilé d'autres mesures pour valoriser le service civique, indemnisé à hauteur de 573 euros net par mois, comme l'obtention d'une carte d'étudiant ou la remise d'un certificat, lors d'une cérémonie en préfecture.

Après avoir évoqué en 2014 un référendum pour instaurer un service civique universel obligatoire, François Hollande a opté pour sa simple extension devant les contraintes budgétaires et l'opposition de certains associations.

(Julien Ponthus, édité par Grégory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant