Hollande, président Instagram

le , mis à jour à 08:15
0
Hollande, président Instagram
Hollande, président Instagram

Dans la cour de l'Élysée, François Hollande discourt devant les athlètes olympiques français qui l'écoutent, tout sourire. Main dans la main avec le pape, les deux François échangent un geste fraternel. D'un pas décidé, il se dirige vers la salle du conseil des ministres... Ces tranches de vie présidentielle se sont mises à inonder les réseaux sociaux depuis la rentrée. Autant de phrases, images et vidéos flatteuses pour raconter le quotidien du locataire de l'Elysée.

 

Cette tendance, amorcée aux débuts du mandat du chef de l'Etat, connaît une véritable phase d'accélération ces derniers jours. Pour la première fois, mardi, une vidéo à 360 degrés (dans laquelle les internautes peuvent se mouvoir) a été postée sur le compte Facebook du président. La veille, les premières secondes du conseil des ministres ont été diffusées en direct sur l'application Snapchat, très prisée des jeunes. Et selon nos informations, dans deux semaines, une de ses interventions pourrait être retransmise en direct et à 360 degrés.

 

Cinq personnes à la cellule Web

 

« L'année qui vient, en matière de parole publique, de plus en plus de choses vont se jouer sur ces moyens de communication. Il faut donc s'en servir, tester, innover. Et ne pas les subir », confie un proche du chef de l'Etat. Pas question de fuir les journalistes pour autant — le président en reçoit très régulièrement —, mais de parvenir à atteindre des citoyens qui s'informent de plus en plus sur les réseaux sociaux. Ils sont ainsi 32,7 millions d'internautes français à se connecter chaque mois sur Facebook, 12 millions sur Twitter (1,7 million sont abonnés au compte du président), ou encore 9,8 millions sur Instagram.

 

Avantage de ces nouveaux médias : Hollande (via ses collaborateurs) peut toucher directement ce public... en maîtrisant sa communication de bout en bout. A l'Elysée, ils sont cinq à travailler dans la cellule Web, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant