Hollande poursuit la lutte contre les emplois non pourvus

le
13
FRANCOIS HOLLANDE POURSUIT SA LUTTE CONTRE LES EMPLOIS NON POURVUS
FRANCOIS HOLLANDE POURSUIT SA LUTTE CONTRE LES EMPLOIS NON POURVUS

par Julien Ponthus

DUNKERQUE, Nord (Reuters) - François Hollande a annoncé mardi la poursuite en 2014 du plan des "formations prioritaires pour l'emploi" lancées en juin dernier afin de pourvoir les offres d'emplois vacantes faute de candidats qualifiés.

Le chef de l'Etat a indiqué lors d'un déplacement à Dunkerque (Nord) consacré à l'emploi que l'objectif de ce dispositif serait porté à 100.000 personnes en 2014, contre un chiffre de 30.000 prévu jusqu'à présent pour la fin 2013.

"L'engagement que je prends, c'est que nous irons jusqu'à 100.000", a-t-il déclaré lors d'une table ronde. "C'est à la fois une urgence et un enjeu de croissance."

"Il ne s'agit pas simplement de faire diminuer le nombre de demandeurs d'emplois, je souhaite que nous puissions regarder quels vont être les emplois à 10 ans", a-t-il expliqué. "L'enjeu c'est de construire un appareil de formation pour former aux métiers de demain".

Le ministre du Travail Michel Sapin a expliqué que le nombre de 100.000 formations correspondait au nombre effectif de postes laissés vacants chaque année faute de personnel qualifié, un chiffre cependant inférieur à d'autres estimations.

Il a aussi insisté sur le fait que ce dispositif collerait le plus fidèlement possible aux besoins du marché du travail et serait déterminé "entreprise par entreprise".

"C'est de la dentelle", a jugé Michel Sapin.

"ON NE LÂCHE RIEN"

François Hollande a maintenu devant son auditoire son objectif d'inverser la courbe du chômage à partir de la fin 2013 malgré le scepticisme des économistes.

"Je sais que les prévisions ne sont pas forcément conformes à cet engagement", a admis le chef de l'Etat, qui s'est néanmoins voulu volontariste en indiquant qu'avec 40.000 emplois d'avenir déjà signés, l'objectif d'atteindre les 100.000 à la fin 2013 était en vue.

"L'inversion de la courbe du chômage, ce n'est pas pour dans trois ans mais pour dans quelques mois" a renchéri de son côté Michel Sapin, qui est néanmoins resté prudent sur la tendance qu'afficheront mercredi les chiffres du chômage de juin.

En mai, les chiffres publiés par le ministère du Travail ont montré, pour la première fois depuis près de deux ans, une stabilisation, voire une baisse pour certaines catégories, du nombre de chômeurs.

Selon son entourage, le déplacement de François Hollande à Dunkerque vise à monter aux Français l'image d'un président pleinement mobilisé sur le thème de l'emploi.

"Pour employer une métaphore sportive, on ne lâche rien", explique ainsi un conseiller du président.

Les services de la présidence reconnaissent toutefois que la montée en puissance des contrats de génération, censés favoriser le maintien de l'emploi des seniors, reste plus poussive.

Edité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paspad le mardi 23 juil 2013 à 17:44

    Quand il parle formation, je me demande si il ne se sent pas concerné : j'espère que oui

  • nebraska le mardi 23 juil 2013 à 17:00

    Et.... Que faisons nous pour le poste de Président des Français qui n'est toujours pas pourvu ? Il y a quelque chose de prévu ?

  • gnapi le mardi 23 juil 2013 à 16:34

    PAr contre niveau look, il traine son sourire béat de partout ... ha ça ...

  • gnapi le mardi 23 juil 2013 à 16:33

    Et le mec il a fait HEC !! Bravo le FH HEC-ENA. On dirait que ENA ça efface tout ce qui précède ... il pige rine à l'éco et la considère qu'au travers d'images d'Epinal et capte que dalle au comportement de groupe qui tendent à minimiser l'énergie pour maximiser le restant à vivre en tenant compte des subventions, aides et autres redistributions.

  • gnapi le mardi 23 juil 2013 à 16:31

    Les emplois à 10 ans ?Bin déjà garder un peu ceux qui existent et tués par les taxes ...

  • gnapi le mardi 23 juil 2013 à 16:31

    Et qui paye ? il ne tient déjà pas les 1,5 millard de réduction de dépense avec les promesses faites depuis!

  • gnapi le mardi 23 juil 2013 à 16:30

    Hihihi. Combien d'emploi à pourvoir pour des électriciens, couvreurs et autres plombiers ?On va les former ? par qui ? des bac+12 en théorie de la pédagogie ? Et ensuite ? ils devront se lever aussi tôt que les autres ? ça va les intéresser ??

  • M2280901 le mardi 23 juil 2013 à 16:20

    ce n'est pas en formant des bac -12 que l'on arrivera à quelque chose, mais en formant les profs qui dispensent des cours au ras des pâquerettes car ils ont aussi un niveau très moyen

  • ldupon11 le mardi 23 juil 2013 à 16:14

    Une belle tête de vainqueur, pitoyable !!!

  • gjack le mardi 23 juil 2013 à 16:11

    c'est vrai que le poste de président de la république n'est pas encore pourvu !