Hollande pardonne "les douleurs" de Valérie Trierweiler

le
1

PARIS, 6 novembre (Reuters) - François Hollande a évoqué jeudi la douleur ressentie par son ex-compagne lors de leur séparation et a mis sur le compte de ce sentiment le livre au vitriol publié par Valérie Trierweiler. "Il y a les douleurs et je les pardonne", a dit le chef de l'Etat, interrogé par RTL et TF1 lors d'une émission organisée deux ans et demi jour pour jour après son élection. Le 10 janvier 2014, le magazine Closer révélait la liaison du président avec la comédienne Julie Gayet, ouvrant une crise entre le chef de l'Etat et Valérie Trierweiler. Quinze jours plus tard, François Hollande annonçait par communiqué sa rupture avec la journaliste de Paris Match. Valérie Trierweiler a publié en septembre un portrait acide du président, où elle l'accuse notamment de mépriser les plus défavorisés et de les surnommer les "sans-dents". François Hollande a une nouvelle fois démenti jeudi utiliser de tels termes tout en reconnaissant avoir fait des erreurs. (Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4669049 le jeudi 6 nov 2014 à 22:14

    Seux paters et trois avé; tu diras rien hein?