Hollande ne veut rien céder à Mélenchon

le
0
Si le candidat PS souhaite rassembler, il ne veut pas donner l'air de négocier avec le Front de gauche. Sa préoccupation affichée demeure la lutte contre l'abstentionnisme.

Ils se sont longtemps fréquentés. Jean-Luc Mélenchon, «je le connais», a déclaré François Hollande sur Europe 1. «Il était dans le même parti que moi. Je ne vais pas dire que c'est une gauche qui ne pourrait pas se retrouver.» Ils ne sont donc pas «incompatibles», selon le socialiste. Mais en ce moment, ils ne se parlent pas. «Ça donnerait le sentiment de négociation» explique un proche du candidat PS. Alors, entre le leader du Front de gauche, en pleine ascension pour devenir le troisième homme de la présidentielle, et le favori, les portables sont coupés.

Entre les deux forces de gauche, il n'y a pas de contacts officiels. «Ça ne sert à rien», juge Claude Bartolone, qui est en charge des relations avec les autres partis. «Une présidentielle, ce n'est pas les élections législatives», poursuit-il. Si Hollande veut rassembler, il ne veut rien concéder, au moins en apparence. «François Hollande ne veut pas installer l'idée qu'il remettrait en cause sa coh

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant