Hollande ne veut pas céder à la rue

le
0
S'appuyant sur la popularité en berne du président de la République et son affaiblissement après l'affaire Cahuzac, l'opposition cherche à obtenir une victoire politique en le faisant reculer sur cette promesse de campagne.

L'appel au calme n'a pas franchi les murs du Palais Bourbon. C'est pourtant François Hollande qui l'avait lancé jeudi soir face à la montée des tensions entre pro et anti-mariage gay à l'approche de la fin des débats à l'Assemblée nationale. «Aucune manifestation ne doit dégénérer, aucune ne doit s'en prendre aux biens publics et il ne peut pas y avoir d'actes contre des personnes», avait assuré le président de la République. Las, l'exaspération s'est propagée jusque dans l'Hémicycle où une sérieuse altercation a opposé députés de droite et de gauche. De quoi accroître l'inquiétude à l'Élysée où l'on se prépare avec la plus grande vigilance à la journée de dimanche qui verra les opposants au mariage homosexuel défiler dans Paris et un peu p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant