Hollande n'"acceptera jamais" les insultes envers des policiers

le
3

François Hollande a déclaré vendredi 17 juin qu'il n'accepterait "jamais qu'un policier ou un gendarme soit pris à partie" et "pas davantage qu'ils soient victimes de diffamations ou d'insultes", lors de la cérémonie d'hommage au policier et à sa compagne assassinés lundi à Magnanville (Yvelines).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 il y a 6 mois

    parler pour ne rien dire il sait faire , quelles décisions suivies de décrets ou lois ont été prises ? aucune bien sûr

  • kurki il y a 6 mois

    Il dit protéger la police, mais en interdisant à la police de riposter contre les casseurs, il décrédibilise la police, lui-même et le GVT ! A Necker, la police recevait des pavés, non ?

  • d.e.s.t. il y a 6 mois

    Les insultes ne sont pas le problème, M.Savamieux, le problème est l'assassinat de policiers! Une fois de plus, vous êtes à côté de la plaque!