Hollande met en garde la gauche contre les dispersions

le
0
Le candidat socialiste, en meeting devant les arènes de Nîmes, a souhaité «effacer le spectre du 21 avril» et s'en est pris au programme présenté par Nicolas Sarkozy.

À Nîmes.

Arrivé à Nîmes à l'heure de la pluie, le candidat du PS s'est amusé de ce que d'aucuns prendraient pour un mauvais ½il: «Il y a des signes qui ne trompent pas. Il n'avait pas plu ici depuis quatre mois. J'arrive. L'eau tombe et elle est belle.» Peu avant d'entamer un discours tout à l'attaque sur le bilan de Nicolas Sarkozy, François Hollande s'est rendu à la permanence locale de sa campagne, où il a pris quelques clichés avec les candidats gardois aux élections législatives.

À quelques pas de là, devant 2000 à 3000 supporteurs sur le parvis des arènes antiques, le candidat socialiste a revêtu l'habit de combat. Le programme de Sarkozy? «C'est l'austérité comme seule perspective. Il n'est responsable de rien et il veut être le chef de tout, allez comprendre. Ce bilan, c'est celui d'une France qui a été abîmée, dégradée.» Et Hollande d'ajouter: «Il devrait présenter ses excuses, pas sa candidature.»

«Son bilan en pire»

Le candidat sociali

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant