Hollande met en garde contre le vote FN aux régionales

le
2

(Actualisé avec réactions Front national) PARIS, 19 octobre (Reuters) - François Hollande a mis en garde lundi contre le vote Front national aux élections régionales de décembre, estimant que le fait d'avoir une ou des régions dirigées par le FN aurait un impact négatif en France comme à l'étranger. "On ne joue pas avec des votes pour envoyer un message parce qu'on est en colère. Chaque citoyen est responsable", a déclaré le chef de l'Etat sur RTL, alors que le parti de Marine Le Pen, qui progresse dans les sondages, convoite au moins deux régions. "Quand des votes se font, ils ont toujours un impact en France et à l'étranger. Une région dirigée par le Front national aurait des conséquences, y compris dans les décisions que les élus auraient à prendre", a-t-il ajouté. François Hollande a dit faire en sorte "que la France puisse se regarder elle-même comme un grand pays" et évoqué l'impact négatif sur "l'attractivité" de ces régions dirigées par le FN pour les investisseurs, notamment étrangers. "L'extrême droite progresse partout en Europe. J'ai ma part de responsabilité quand quelque chose se passe dans notre pays. Je me bats", a-t-il dit. "Si on ne se bat pas contre les idées de l'extrême droite, si on ne parle pas aux Français, si je ne parle pas aux Français de la réalité, ils pourront m'en faire le reproche. Je dois mener ce combat", a-t-il ajouté. Marine Le Pen a estimé que les propos de François Hollande sentaient la fin de règne. "Si le FN arrive au pouvoir, invasion de sauterelles, période glaciaire...blablabla. Ça sent la fin de règne ce jour", a-t-elle ironisé sur Twitter. "Hollande tente de faire peur sur le vote de nos concitoyens en faveur de notre formation politique légale et républicaine. Honteux!", a renchéri Louis Alliot, vice-président du FN. Marine Le Pen était donnée gagnante dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie par un sondage Odoxa publié en septembre tandis que sa nièce Marion Maréchal-Le Pen l'emporterait dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur selon une enquête du même institut diffusée dimanche. (Gérard Bon, avec Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • laquitta le lundi 19 oct 2015 à 12:10

    Au lieu de parler pour ne rien dire presque tous les jours, il devrait plutôt remettre à plat le code du travail, les regimes spéciaux, reformer la fonction publique, supprimer les départements, diminuer le nombre de députés/sénateurs , la fiscalité ,etc

  • tmf43 le lundi 19 oct 2015 à 11:59

    Ce qu'il en pense ? Raison de plus de voter FN !