Hollande, Merkel et Tsipras à Riga pour "esquisser des solutions"

le , mis à jour à 21:33
0

RIGA, 21 mai (Reuters) - Le président français, la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre grec Alexis Tsipras vont tenter d'"esquisser des solutions" à la crise grecque en fin de journée à Riga, à l'occasion du sommet du Partenariat oriental qui réunit l'Union européenne et plusieurs pays d'Europe de l'Est, a annoncé jeudi François Hollande. Athènes et le "groupe de Bruxelles", formé du Fonds monétaire international (FMI), de la Commission et de la Banque centrale européennes (BCE), poursuivent des négociations ardues sur les réformes réclamées en échange du versement de 7,2 milliards d'euros d'aide. ID:nL5N0YC3YI "Ce n'est pas ici, à Riga, que nous allons négocier la question de la Grèce mais c'est vrai que cela nous permet de préparer l'échéance qui est attendue, notamment la réunion de l'Eurogroupe à la fin du mois ou au tout début du mois de juin", a expliqué le président français, s'adressant à la presse à son arrivée dans la capitale lettone. "Avec M. Tsipras, nous voulons trouver des solutions qui permettent de donner confiance et de libérer les fonds qui avaient été prévus. Donc, cela va être une discussion amicale, une discussion où nous devons esquisser les solutions, mais ce n'est pas simplement la France et l'Allemagne qui décident à la place de l'Europe", a-t-il souligné. "Ce serait une mauvaise approche et ce n'est pas la mienne, et ce n'est pas celle d'Angela Merkel non plus. Donc nous travaillons pour faciliter les choses et en même temps pour faire passer un certain nombre de messages utiles à la Grèce et utiles à l'Europe." (Renee Maltezou et Adrian Croft; Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux