Hollande menace Macron de l'évincer du gouvernement

le , mis à jour à 17:41
5
Hollande menace Macron de l'évincer du gouvernement
Hollande menace Macron de l'évincer du gouvernement

La «solidarité» gouvernementale et la nécessité de «servir jusqu'au bout» sans «démarche personnelle et encore moins présidentielle»: voilà les deux choses que François Hollande attend de son ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, comme il l'a dit ce jeudi. Mardi soir, lors d'un meeting mardi soir avec son nouveau parti politique En Marche!, le turbulent ministre avait dit son ambition de porter son mouvement «jusqu'à 2017 et jusqu'à la victoire».

 

Ce jeudi, le président de la République est sorti de sa relative réserve et a donc menacé d'évincer Emmanuel Macron du gouvernement s'il ne respectait pas les «règles». «Respecter ces règles, c'est rester au gouvernement, ne pas les respecter, c'est ne pas y rester», a ainsi lancé le chef de l'Etat lors de son interview du 14 juillet sur TF1 et France 2.

 

«Il y a des règles dans un gouvernement»

 

Interrogé sur les dissensions au sein de l'exécutif à propos du maintien du jeune ministre de 38 ans au gouvernement, François Hollande a répondu: «Emmanuel Macron, il m'accompagne depuis 2012 comme conseiller puis comme ministre de l'Economie. Il a mené des réformes, il en mène encore. Il a des idées, il veut rencontrer les citoyens, et là-dessus c'est utile. Il faut toujours aller à la rencontre des autres, proposer des idées nouvelles». Mais le président a donc rappelé qu'il y a «des règles dans un gouvernement».

 

«Solidarité et esprit d'équipe»

 

«La première règle, c'est la solidarité, c'est l'esprit d'équipe, c'est de défendre le bilan, c'est d'être à plein temps dans sa tâche, et donc c'est une règle qu'il doit respecter», a affirmé François Hollande. Et d'ajouter : «Et puis il y en a une deuxième, dans un gouvernement: il n'y a pas de démarche personnelle, encore moins présidentielle, il y a tout simplement servir et servir jusqu'au bout.» «Ces deux règles, ces règles essentielles sont celles de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phili646 il y a 11 mois

    INDECIE 1er aboie mais ne mords pas !!!!

  • jfvl il y a 11 mois

    t'es pas cap !

  • M4896128 il y a 11 mois

    L'un fait sa campagne avec ses moyens et soutiens propres; l'autre la fait avec notre argent. L'hôpital qui se fout de la charité. Décidément, quel dialecticien: plus les mensonges sont gros, mieux ils passent... A trop faire prendre des vessies pour des lanternes, on finit par se brûler!

  • lolin il y a 11 mois

    C'est ce qu'il cherche

  • am013 il y a 11 mois

    Il y a longtemps qu'il aurait dû le faire...Macron a trahi , personne n'en doute sauf lui