Hollande mal à l'aise avec les sujets de société

le
3
Le chef de l'État juge plus importantes les questions économiques.

Qu'en pense-t-il vraiment? François Hollande n'a jamais été un ardent militant des questions de société. Il a toujours préféré les grands sujets économiques. C'est là, juge le président de la République, que la politique et les élections se nouent.

À l'Élysée, on observe que le droit à l'avortement n'avait pas permis à Valéry Giscard d'Estaing de battre François Mitterrand, pas plus que le pacs n'avait empêché Lionel Jospin d'être abandonné par son camp électoral en 2002. Pour Hollande, le mariage pour tous ne devait pas être un marqueur de son quinquennat mais une adaptation de la loi à l'évolution de la société. Il ne voulait pas en faire un point d'affrontement.

Mais le débat que la réforme suscite pourrait bien alimenter le refrain sur les hésitations de la méthode présidentielle. En cherchant à apaiser, mardi, les inquiétudes des maires opposés à la réforme, François Hollande ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dub22 le jeudi 22 nov 2012 à 08:24

    Excusez les fautes de frappe!!! Fatigué je crois!!!

  • dub22 le jeudi 22 nov 2012 à 08:23

    S'il n'était mal à l'aise qu'avec les sujets de société!!!!! C'est un indécis, toujours dans l'attente afin de ne pas se "griller" sur tel ou tel sujet. Par les temps qui courent, il faut quelqu'un qui décide, même si parfois cela doit se faire contre les souhaits des "amis". Voyez les suite du rapport Gallois, que de la demi mesure, insuffisant face au "maux" dont souffrent l'économie française!!Que voulez-vous, jamais été ministre, prisent du CG de Corrèze, avec les résiltats que l'on sait!

  • mlaure13 le jeudi 22 nov 2012 à 00:26

    Malheureusement, la loi risque de passer...mais ne sera que diversement appliquée, d'où un affrontement qui va perdurer et s'envenimer au fil du temps !...Le mérite d'un référendum aurait été de clarifier la situation pour un bon moment... On a hélas, d'autres priorités beaucoup plus urgentes, que ces mariages pas si "gays" !!!...