Hollande lie son pacte à la place de la France dans le monde

le
2
POUR FRANÇOIS HOLLANDE, LE PACTE DE RESPONSABILITÉ CONDITIONNE L?INFLUENCE DE LA FRANCE
POUR FRANÇOIS HOLLANDE, LE PACTE DE RESPONSABILITÉ CONDITIONNE L?INFLUENCE DE LA FRANCE

PARIS (Reuters) - La France doit restaurer sa compétitivité grâce à un pacte ambitieux entre partenaires sociaux si elle veut continuer à jouer son rôle de grande puissance sur la scène internationale, a déclaré vendredi François Hollande.

Lors de ses voeux au corps diplomatique, le chef de l'Etat a plaidé pour une France "attractive", faisant un lien entre son rayonnement et la relance espérée du "pacte de responsabilité" détaillé en début de semaine.

"Il n'y a pas de pays influent au monde, quel que soit son statut, sa position géographique, la force de son Histoire, si ce pays ne pèse pas sur le plan économique. Tout ce que je dois faire à la tête de l'Etat c'est de faire en sorte que la France soit une puissance économique", a dit le chef de l'Etat devant une centaine d'ambassadeurs étrangers réunis à l'Elysée.

"C'est l'objet du pacte de responsabilité que j'ai présenté à l'ensemble des acteurs économiques et sociaux pour qu'il puisse y avoir cette alliance, ce rassemblement pour l'avenir notre pays", a-t-il ajouté.

Présenté mardi en conférence de presse, ce pacte est considéré comme une illustration du tournant social-démocrate pris par le président socialiste, au pouvoir depuis 20 mois.

François Hollande, qui aime rappeler discours après discours combien la France "est un grand pays", n'a pas caché vendredi les efforts à consentir pour qu'elle garde sa place de nation influente dans une économie mondialisée.

Devant les ministres attachés aux Affaires étrangères, dont le chef de la diplomatie Laurent Fabius, François Hollande a rappelé combien la "diplomatie économique" était indispensable pour consolider son rôle de puissance militaire, membre permanent du Conseil de sécurité de l'Onu, capable d'intervenir massivement en Afghanistan, au Mali et en Centrafrique.

LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS SONT LES BIENVENUS

"Les investissements étrangers sont les bienvenus en France", a-t-il dit aux ambassadeurs. "Si vous connaissez des entreprises qui hésitent entre plusieurs pays, je vous fais confiance pour leur dire que c'est en France qu'il faut venir."

Selon le ministère de l'Economie, le déficit commercial de la France serait d'environ 60 milliards d'euros en 2013, contre 67 milliards en 2012. Beaucoup reste à faire pour réduire drastiquement ce déficit, comme le président l'avait demandé en arrivant au pouvoir.

Au chapitre européen, François Hollande a insisté sur l'intransigeance de la France concernant la défense de la Politique agricole commune et de l'exception culturelle.

Ce discours a été l'occasion d'un rappel de la position de la France sur les principaux dossiers diplomatiques du moment.

Le président a justifié le déploiement depuis un mois de 1.600 soldats en Centrafrique pour contrer "un risque génocidaire". Il s'est dit persuadé du soutien européen, en matière sécuritaire et humanitaire, qui devrait se concrétiser de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Union le 20 janvier.

François Hollande a invité les dirigeants iraniens à "mettre en oeuvre pleinement dans la lettre dans l'esprit" l'accord intérimaire sur l'arrêt du processus d'enrichissement d'uranium, afin d'aboutir à un règlement final.

Sur le dossier syrien, il a demandé que la conférence dite de Genève II prévue la semaine prochaine ait "un objectif clair: permettre la transition politique".

"Tous les Etats qui partagent ce but, la transition politique, seront les bienvenus", a ajouté le président. "L'opposition démocratique qui veut rendre sa place dans la transition ne viendra que si c'est cet ordre du jour qui est retenu et aucun autre."

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chnivet le samedi 18 jan 2014 à 10:57

    La place de la France dans le monde ? On croit rêver . Il vaut faut voyager un peu petit padawan .A se rythme là on va finir dernier et fier de l’être . C'est là toute notre force . L'arrogance française .

  • M4984827 le vendredi 17 jan 2014 à 16:13

    Quel desastre la place dans le monde, je crois que l'on a la premiere en c......