Hollande : les raisons de son impopularité

le
0
INFOGRAPHIE - Un an après l'élection présidentielle, la désillusion est immense à la gauche de la gauche, mais aussi au sein de l'électorat populaire.

Jamais un président de la République n'avait atteint aussi vite les tréfonds de l'impopularité «sous le triple choc de la crise économique, sociale et morale» souligne le directeur du Cevipof.

Avant même l'affaire Cahuzac, qui a discrédité l'ensemble du pouvoir politique, l'impopularité de François Hollande avait amorcé sa descente vertigineuse dès l'été 2012. Pascal Perrineau en identifie les quatre marqueurs.

Dabord, au tout début du quinquennat (juin-août 2012) «le nouveau style empreint de normalité» qui n'est pas ressenti par l'opinion comme étant «à la hauteur d'une fonction présidentielle que la pratique de la Ve République a porté vers l'exceptionnalité». Puis, au dernier trimestre 2012, il y a «les mauvaises nouvelles économiques» suivies trois mois plus tard par une révision à la ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant