Hollande : «Les élèves de l'ENA seront chargés de l'administration du service civique»

le
4
Hollande : «Les élèves de l'ENA seront chargés de l'administration du service civique»
Hollande : «Les élèves de l'ENA seront chargés de l'administration du service civique»

STÉPHEN FERLY. Je suis un fervent défenseur de l'école publique. Mais, sur l'enseignement des langues par exemple, ça fait trente ans que les méthodes n'ont pas changé. Que faire pour que l'école s'adapte à son temps ?

FRANÇOIS HOLLANDE. L'école, c'est la condition de la réussite de notre pays. J'en ai fait une priorité. Son budget est protégé, comme la création de postes d'enseignants. Mais il ne suffit pas de mettre les moyens. Il convient aussi que la formation et les méthodes changent. Sur l'apprentissage des langues étrangères évidemment mais aussi sur la maîtrise du français qui est la base de tout. La ministre de l'Education va dans quelques jours présenter les grands axes de la réforme du collège. Objectif : permettre un meilleur accompagnement des élèves, une meilleure pédagogie, une meilleure autorité des enseignants, une plus grande autonomie des établissements pour leur projet éducatif. Je veux dans le même temps lancer un grand plan du numérique à l'école.

MÉLANIE LARATTE. Vous envisagez d'introduire le numérique dans les collèges. Comment ?

Dès le mois prochain, 300 collèges expérimentaux seront sélectionnés pour introduire le numérique dans les enseignements et mettre à disposition des élèves les équipements indispensables. A terme, tous les collèges en bénéficieront. Il ne s'agit pas de distribuer des tablettes et des ordinateurs. Encore faut-il que les enseignants soient formés, que des contenus pédagogiques soient développés, que le langage informatique soit appris et que des diplômes soient créés. Pourquoi pas demain un « bac numérique » comme il existe un bac littéraire ou scientifique ? Par ailleurs, une grande école du numérique sera créée, destinée, par exemple, à ceux qui, sans qualification, ont malgré tout du talent, de l'énergie et une vocation. Ces formations seront dispensées sur tout le territoire et dans des centres labellisés. Des diplômes nationaux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mercredi 4 mar 2015 à 13:43

    ça va être beau! Pourquoi pas donner ça aux Polytechniciens, ils sont très forts en les usines à gaz, c'est même les champions pires que les énarques.

  • gjack le mercredi 4 mar 2015 à 13:42

    "L'école, c'est la condition de la réussite de notre pays. J'en ai fait une priorité", chaque jour une priorité chasse l'autre en attendant demain

  • M940878 le mercredi 4 mar 2015 à 13:35

    alors qu'il faudrait supprimer purement et simplement l'ENA qui ne produit que des incompétents comme lui

  • pichou59 le mercredi 4 mar 2015 à 12:18

    LA FIN DE TOUT..................... bientôt il va demandé aux enseignants de faire l'ENA.......