Hollande lance les hommages aux victimes des attentats de janvier

le
0
    PARIS, 5 janvier (Reuters) - Près d'un an après les 
attentats qui ont fait 17 morts à Paris et en région parisienne, 
François Hollande a assisté mardi aux dévoilements de plaques en 
mémoire des victimes, premiers événements d'une série d'hommages 
cette semaine. 
    Le chef de l'Etat s'est rendu dans le XIe arrondissement de 
Paris, près de l'ancienne rédaction de l'hebdomadaire satirique 
Charlie Hebdo attaqué le 7 janvier, puis devant le supermarché 
Hyper Cacher attaqué le 9 janvier, Porte de Vincennes. 
    François Hollande, dont les discussions avec les proches des 
victimes n'ont pas été rendues publiques, s'exprimera jeudi lors 
de ses voeux aux forces de sécurité. 
    Un an après ces attentats et près de deux mois après ceux du 
13 novembre qui ont fait 130 morts à Paris et Saint-Denis, la 
France est en état d'urgence et est engagée dans des opérations 
militaires contre l'organisation Etat islamique en Syrie et en 
Irak. 
    Parallèlement, l'exécutif cherche à juguler l'opposition 
d'une partie de la gauche au souhait de François Hollande 
d'inscrire l'extension de la déchéance de la nationalité 
française aux binationaux nés en France, annoncé le 16 novembre 
comme une réponse aux attaques.   
    Après le dévoilement d'une autre plaque samedi prochain en 
souvenir de la policière tuée à Montrouge (Hauts-de-Seine) en 
janvier, François Hollande assistera dimanche à un hommage place 
de la République, à Paris, qui a été au coeur des manifestations 
organisées après les attentats de janvier.    
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant