Hollande lance le chantier jeunesse, priorité de son quinquennat

le
5
FRANÇOIS HOLLANDE LANCE LE CHANTIER JEUNESSE
FRANÇOIS HOLLANDE LANCE LE CHANTIER JEUNESSE

PARIS (Reuters) - François Hollande a lancé mercredi un vaste chantier législatif consacré à la jeunesse avec un projet de loi pour "refonder" l'Ecole et la préparation de mesures visant à améliorer le sort réservé aux jeunes, priorité affichée de son quinquennat.

Les principales annonces sont attendues à l'occasion d'un comité interministériel prévu le 21 février mais le président de la République pourrait esquisser son projet lors de la présentation de ses v?ux à la jeunesse dans la soirée à Grenoble (Isère).

"La priorité donnée à la jeunesse est indispensable, dans notre pays aujourd'hui, 25% des jeunes sont au chômage (...), ce ne doit pas être une fatalité", a déclaré à la sortie de l'Elysée le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon.

Ce dernier a présenté en conseil des ministres son projet de loi dont l'objectif principal est de réduire le nombre de jeunes quittant l'enseignement sans diplômes ou qualification.

"Nous ne pouvons pas accepter d'avoir 150.000 décrocheurs, des orientations subies, un niveau qui baisse et donc nous devons mettre le paquet dès le primaire", a poursuivi le ministre qui prévoit de créer 60.000 postes sur cinq ans.

Adepte du slogan "plus de maîtres que de classes", Vincent Peillon a rappelé que 14.000 postes seraient consacrés à l'accueil des enfants de moins de trois ans mais la refondation pédagogique qu'il souhaite engager bute déjà sur une fronde du corps professoral.

LE GOUVERNEMENT N'ENTEND PAS CÉDER

Quelque 90% des enseignants d'école primaire à Paris ont fait grève mardi pour protester contre l'entrée en vigueur de la réforme des rythmes scolaires, dénonçant un nombre insuffisant d'animateurs pour gérer les activités périscolaires.

"Toutes les grandes réformes sont difficiles, nous sommes le seul pays du monde où nous ne donnons pas aux enfants ce qu'ils méritent d'avoir", a jugé le ministre, qui n'a pour l'heure affiché aucune intention de céder à la grogne des fonctionnaires.

La réforme prévoit de dispenser l'enseignement dans le cadre d'une semaine de neuf demi-journées incluant le mercredi matin et des activités pédagogiques viendront s'ajouter aux 24 heures d'enseignement hebdomadaire.

Outre la réforme de l'enseignement scolaire, le gouvernement a déjà annoncé des initiatives destinées à la jeunesse comme les emplois d'avenir ou les contrats de génération mais d'autres réformes sont prévues.

L'emploi des jeunes issus des zones urbaines sensibles devrait notamment être encouragé par des emplois "francs", c'est-à-dire exonérés de charges sociales.

Des moyens pourraient également être consacrés au développement du service civique, à la contraception des jeunes filles ou encore à l'apprentissage.

Le gouvernement compte aussi sur un mécanisme de garantie universelle pour aider les jeunes et les ménages défavorisés à accéder plus facilement à la location d'un logement.

Cette réforme, préparée par la ministre du Logement, Cécile Duflot, est attendue cette année.

Julien Ponthus et Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Alexccar le mercredi 23 jan 2013 à 17:53

    Si les ados ont des problèmes a apprendre c'est qu'il faut bien admettre que les classes sont remplies d'immigrés parlant rabeu... Ca n'aide pas à la bonne compréhension du français, tout comme le manque de discipline ... Je comprends pourquoi les écoles privées sont surbookées ...comme disait Pagny "je ne veux pas que mes enfants parlent rabeu" il a tellement raison.

  • M2280901 le mercredi 23 jan 2013 à 15:49

    priorité aux parasites des banlieues , trafiquants en tous genres et qui ne savent rien faire à part voler brûler etc ...

  • LeRaleur le mercredi 23 jan 2013 à 15:30

    Tu parles, des jeunes, qui pour beaucoup, savent mal lire, compter, parler et écrire.

  • ANOSRA le mercredi 23 jan 2013 à 15:25

    A force de mettre tout en "priorité", jeunesse, emploi, croissance, mariage pour tous (sauf pour lui et Delanoé...ce matin sur Radio Classique), justice...etc, rien ne progresse réellement, sauf à la marge et ou l'insignifiant!

  • cavalair le mercredi 23 jan 2013 à 15:18

    La censure est rapide aujourd'hui: 2 posts en moins de 5 minutes