Hollande lance aux banlieues un «message de confiance»

le
0
Le chef de l'État s'est rendu mercredi à Clichy-sous-Bois, la ville d'où étaient parties les émeutes de 2005.

Un contrat, mais un contrat symbolique. Poursuivant sa stratégie des sauts de puce pour occuper l'espace médiatique au c½ur de l'été, François Hollande s'est rendu mercredi à Clichy-sous-Bois pour assister à la signature d'un emploi franc. Encore peu connu, ce CDI à temps plein s'adresse aux jeunes de moins de 30 ans issus de quartiers réputés difficiles qui sont au chômage depuis plus d'un an. En contrepartie, l'entreprise qui le signe bénéficie d'une aide de l'État de 5000 euros.

D'ici à la fin de l'année, le gouvernement espère en signer 2000, et 10.000 au total dans les trois ans. «C'est une me­sure antidiscrimination pour que ces jeunes qui viennent de zones regardées comme parfois posant des problèmes puissent avoir une chance», a indiqué le président de la République. Moins de deux semaines après les émeutes de Trappes, François Holla...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant