Hollande la joue perso sur les réseaux sociaux à huit mois de la présidentielle

le
0
Hollande la joue perso sur les réseaux sociaux à huit mois de la présidentielle
Hollande la joue perso sur les réseaux sociaux à huit mois de la présidentielle

Longtemps réticent face à Twitter et Facebook, le président français François Hollande ose enfin prendre la parole de façon plus personnelle sur les réseaux sociaux, un virage tardif à huit mois de remettre son mandat en jeu."Je reviens d'Athènes...", "bonne rentrée à toutes et tous", "bravos" aux Français médaillés de Rio: entre ligne d'agendas, extraits de discours et hommages aux défunts célèbres, le chef de l'Etat français - ou ses plumes virtuelles - twitte depuis peu avec une vigueur inédite. "Nous avons augmenté le nombre de messages puis nous les avons personnalisés", a souligné son entourage vendredi, "c'est un outil important pour toucher ceux qui ne s'intéressent ni aux journaux, ni à la radio ni à la télé. Et plus l'engagement est personnel, plus les commentaires sont positifs."Le compte Twitter @fhollande, muet de 2012 à 2014, a depuis décollé avec 1,7 million d'abonnés contre 1,3 pour le compte @Elysee. Sa page Facebook affiche 950.000 abonnés contre 301.000 pour l'Elysée. Le président, qui n'a pas encore dit s'il allait briguer un nouveau mandat mais semble bien s'y préparer, poste maintenant une dizaine de tweets et une dizaine de messages Facebook par mois. Un message sur les JO a été vu par 466.000 lecteurs, celui sur la rentrée 250.000. Son tweet le plus partagé a été un hommage au chanteur Michel Delpech mort début 2016: "Il nous avait dit que Marianne était jolie. Elle pleure un de ses meilleurs chanteurs."Ses tweets restent cependant assez formels, loin des messages décomplexés d'un Barack Obama qui confie passer la Fête des pères en famille au parc national de Yosemite ou du républicain Donald Trump qui ne cesse d'étriller sa rivale démocrate dans la course à la Maison Blanche Hillary Clinton.- 'Sincérité en doute' -François Hollande, lui, "reste très institutionnel, alors que pour qu'un compte fonctionne il faut une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant