Hollande : «L'union politique suivra l'union budgétaire»

le
0
Dans une interview au Monde donnée à la veille du conseil européen, le chef de l'Etat défend un renforcement du pilotage de la zone euro et confirme son objectif de réduction du déficit.

» Résoudre la crise économique avant tout

«Plus personne aujourd'hui ne pense que la zone euro va éclater. Maintenant, nous devons sortir de la crise économique». Pour François Hollande, la priorité est de régler le plus rapidement le cas grec. Quant aux Espagnols et aux Portugais, «le temps est venu (de leur) offrir une perspective au-delà de l'austérité». «Aujourd'hui, ce qui nous menace, c'est autant la récession que les déficits», prévient le président français, qui se félicite des décisions qui ont été prises lors du sommet européen de juin, qui ont permis de «calmer» les marchés. Reste à les appliquer vite: «L'objectif, c'est de tout régler d'ici à la fin de l'année».

» Plus de ressources mutualisées pour relancer la croissance

«Le retour à la croissance suppose de mobiliser des financements à l'échelle de l'Europe, explique François Hollande, qui appelle à ce que l'enveloppe de 120 milliards d'euros du pacte de croissance soit dépen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant