Hollande: l'opération Serval au Mali est «réussie militairement»

le
4
Hollande: l'opération Serval au Mali est «réussie militairement»
Hollande: l'opération Serval au Mali est «réussie militairement»

Un grand oral sur la politique internationale. Au cours d'une interview accordée ce vendredi depuis l'Elysée à France 24, RFI et TV5 Monde, le président de la République François Hollande est revenu sur la politique étrangère de la France et s'est exprimé sur les dossiers chauds du moment. Il a notamment tiré le bilan de l'intervention militaire française «réussie» au Mali. Il s'est exprimé sur la présence de «groupes terroristes» en Libye, sur le conflit syrien ou encore sur la situation politique en Tunisie ou en Algérie. Le chef de l'État a également évoqué les otages français retenus au Sahel, expliquant ne pas vouloir trop en dire «pour ne rien contrarier» et affiché sa volonté de lutter contre le terrorisme.

Une intervention «réussie» au Mali. «L'opération Serval a eu un objectif : libérer le Mali de l'emprise terroriste», a rappelé François Hollande en préambule. Selon lui, «cet objectif a été atteint militairement et pratiquement». «Il n'y a plus un seul morceau du Mali qui puisse être sous contrôle terroriste», s'est-il félicité.

Le président de la République a estimé que «cette opération doit maintenant être réussie» sur le plan politique, tout en soulignant que cela ne dépendait pas de la France. Il a jugé que l'élection présidentielle pourrait tout à fait être organisée dans le pays fin juillet et appelé à ce que cette élection soit «incontestée et donc incontestable».

La lutte contre le terrorisme. Si l'opération Serval est selon lui «militairement» réussie, nous n'en avons pas terminé «pour autant avec la menace terroriste au Sahel». «La France sera au côté» des Africains pour lutter contre le terrorisme, a martelé François Hollande à plusieurs reprises, évoquant notamment la formation, l'encadrement et l'équipement des troupes.

Si le chef de l'Etat prône une «vigilance absolue» face à la «menace extérieure», il a rappelé qu'«il y a aussi un...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fgino le vendredi 31 mai 2013 à 19:14

    alors c'est quand qu'on rentre du Mali alors ??? fin Mars 201????

  • fgino le vendredi 31 mai 2013 à 19:11

    Honni soit qui Mali pense !!!

  • knbskin le vendredi 31 mai 2013 à 18:35

    Tiens, un individu bizarre a fait supprimer un post où je faisais l'éloge de notre armée ? ;)

  • M2110926 le vendredi 31 mai 2013 à 16:32

    Normal, l'armée est encore majoritairement à droite !