Hollande, l'art de l'esquive !

le
0
François Hollande, président de la République.
François Hollande, président de la République.

France Inter : La méthode de François Hollande est bien particulière...

Charlotte Chaffanjon : C'est une méthode de l'esquive. De l'embrouille, même. Prenons d'abord l'exemple de sa politique fiscale. François Hollande a augmenté les impôts. Mais, pour rassurer les Français, il s'invite mi-septembre sur TF1. Lors d'un tunnel long de cinq minutes, il tente de démontrer qu'il n'y a pas de matraquage fiscal et il annonce deux décisions. Je vous épargne le son, parce que ses explications sont laborieuses, je vais vous simplifier au maximum : la réindexation du barème de l'impôt sur le revenu par rapport au coût de la vie et puis l'allègement des premières tranches du barème, grâce à un mécanisme de décote, pour que certains contribuables soient épargnés par l'impôt.

Ce n'était pas très clair...

Mais c'était le but ! Perdre son auditeur pour le décourager de chercher à comprendre, c'est s'offrir la possibilité d'agir en toute tranquillité. Tout le reste est à l'avenant. Hollande ne dit pas les choses, ou les dit de façon alambiquée. Pour préserver tout le monde. Je vous cite un député socialiste : "François Hollande pratique une politique de l'offre, il veut doper la compétitivité, il est pro-business. Mais il n'assume pas sa politique réelle pour garder avec lui l'ensemble de sa majorité."

La méthode Hollande s'applique aussi à d'autres thèmes que l'économie.

La polémique autour des Roms...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant