Hollande justifie encore l'opération «Sangaris»

le
0
Lors de ses v?ux aux armées, le chef de l'État a reconnu que les trois objectifs de l'intervention française en Centrafrique n'étaient pas encore atteints.

Alors que l'opération militaire française se fait laborieuse et complexe en Centrafrique, François Hollande a saisi l'occasion des v½ux aux armées, mercredi, pour répondre aux interrogations et justifier cette «mission». «Quelle serait la situation si la France était restée indifférente à la dérive de ce pays? Quelle serait l'ampleur des exactions et des massacres si la France était restée les bras croisés alors qu'elle était la seule puissance à disposer de forces pré-positionnées dans la région?» a plaidé le chef de l'État devant les trois armées rassemblées dans un vaste hangar de la base de Creil (Oise).

Certes, a-t-il concédé, «certains s'interrogent sur le bien-fondé et la durée de cette intervention, c'est classique». Mais «il fallait que nous puissions être là, avant qu'il ne soit trop t...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant