Hollande invite Poutine à se "tourner vers l'avenir"

le
8

ASTANA, 5 décembre (Reuters) - François Hollande a invité vendredi Vladimir Poutine à se "tourner vers l'avenir" pour faire baisser la tension dans le dossier ukrainien, dont dépend notamment la livraison de deux navires français Mistral. Le président russe a accusé jeudi les Occidentaux, qualifiés d'"ennemis d'hier", d'être responsables des problèmes de son pays et de vouloir ériger autour de lui un nouveau "Rideau de fer". ([ID:nL6N0TO1EK)) "Quant aux déclarations de M. Poutine, qui se réfèrent à des événements historiques, nous devrions nous tourner vers l'avenir et ne pas oublier les leçons de passé", a déclaré François Hollande, en visite pour deux jours au Kazakhstan. "La tension, la pression ne sont jamais des solutions", a-t-il ajouté. A Paris, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a déclaré que la France pourrait "ne jamais livrer" à la Russie les porte-hélicoptères Mistral construits par les chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). François Hollande avait annoncé le 25 novembre que la livraison du premier bâtiment était reportée "jusqu'à nouvel ordre" en raison de la dégradation de la situation dans l'est de l'Ukraine. ( ID:nL6N0TP0Q6 ) Selon les Nations unies, plus de 4.300 personnes ont été tuées dans l'est de l'Ukraine depuis le début de la rébellion séparatiste, en avril, dont plusieurs centaines depuis la trêve signée à Minsk en septembre. Lors d'une conférence de presse à Astana aux côtés de son homologue kazakh Noursoultan Nazarbaïev, François Hollande a réclamé que "tout soit fait pour sortir de cette impasse", conformément au protocole de Minsk. Noursoultan Nazarbaïev, proche allié de Poutine, a déploré les tensions actuelles. "La confiance entre les puissances mondiales est au point mort", a-t-il dit, jugeant en outre que les sanctions occidentales imposées à la Russie depuis l'annexion de la Crimée par Moscou avaient un effet limité. "Il ne faut pas sous-estimer la puissance de la Russie", a-t-il déclaré. "C'est le plus grand pays en terme de territoire et une nation très riche". "Bien sûr, ils vont perdre des revenus à cause de ces sanctions, mais le gaz, le pétrole et le reste vont rester en Russie", a ajouté le dirigeant kazakh. La Russie, le Kazakhstan et la Biélorussie vont lancer le 1er janvier prochain l'Union économique eurasienne, considérée par ses détracteurs comme une tentative de Vladimir Poutine de reconstituer feue l'Union soviétique. (Raushan Nurshayeva, avec Elizabeth Pineau à Paris, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frivet le vendredi 5 déc 2014 à 19:12

    je ne le supporte plus, ni lui ni son gouvernement ni tous ces profiteurs de politi caillerie !!!!!!!!!!!!

  • janaliz le vendredi 5 déc 2014 à 16:43

    Manque pas d'air le casqué quand il invite les autres à faire ce qu'il ne sait pas ! Réformer et avancer. Saint thèse, priez pour nous !

  • M8869453 le vendredi 5 déc 2014 à 14:59

    Les Américains ont réussi à nous couper d'un de nos plus anciens alliés. D'ailleurs, sans les Russes, la France aurait été démantelée après la seconde guerre mondiale...

  • LeRaleur le vendredi 5 déc 2014 à 14:54

    Hollande, l'homme du passé, la grosse blague.

  • M898407 le vendredi 5 déc 2014 à 14:26

    Ce "donneur de leçons" n'a vraiment pas honte. Lui qui est devenu la risée du monde entier se permet encore de faire des déclarations à l'étranger alors que plus personne ne l'écoute... Triste image pour la France !

  • M940878 le vendredi 5 déc 2014 à 13:53

    il va aussi lui apprendre comment inverser les courbes ...

  • jean-648 le vendredi 5 déc 2014 à 13:50

    C'est Sarko qui nous a conduit à l'OTAN.

  • charleco le vendredi 5 déc 2014 à 13:34

    J'invite Hollande à se détourner de l'OTAN.