Hollande intensifie ses attaques

le
0
Le candidat PS a donné rendez-vous à ses partisans le 6 mai, à Paris. Avec une vidéo BFMTV

Transporté, il retourne au pupitre. Pendant près de cinq minutes, il vient de saluer la salle, drapeaux français et européen dans chaque main. Les quelque 20.000 militants rassemblés à Bercy ont chanté avec lui La Marseillaise. L'ambiance est à la fête et on crie «On va gagner». François Hollande, qui ne veut pas partir, reprend le micro. «Merci à tous, jusqu'au bout», lance-t-il. «Allez voter, allez voter», exhorte-t-il. «Je vois que vous ne voulez pas partir, je reste un moment de plus avec vous.» C'est la première fois que le candidat socialiste se livre à ce genre de rappel, comme dans un concert.

Il prévient ceux qui crieraient victoire trop vite: «Tant que le suffrage ne s'est pas prononcé, nous ne sommes certains de rien. Il faut nous battre comme si nous étions en retard alors que nous sommes en avance.» Il improvise une ode aux militants qui le soutiennent. «Tenez bon», dit-il. «On va gagner, peut-être, peut-être...». François Hollande leur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant