Hollande hésite à recadrer ses ministres

le
1
Le président n'a pas tranché la querelle Valls-Duflot, alors que beaucoup l'enjoignent à réaffirmer son autorité.

Ce n'était ni le moment ni le lieu. François Hollande est resté silencieux lundi sur la polémique sur les Roms, qui déchire son gouvernement et sa majorité depuis plusieurs jours. En déplacement à Cherbourg, il a pris grand soin d'esquiver la presse. «Pas ici mais bientôt», a-t-il tout juste concédé, à l'issue d'une table ronde sur les énergies marines. Mais autour de lui, les ministres cachaient mal leur embarras. «Ce n'est pas à moi de dire si le président doit parler mais j'ai mon avis», lançait Bernard Cazeneuve (Budget), tandis que Philippe Martin (Écologie) reconnaissait qu'il fallait «tarir» la polémique.

Le silence est difficilement tenable pour Hollande, alors que la question de son manque supposé d'autorité revient comme un leitmotiv depuis le début du quinquennat. La question d'un recadrage a été évoquée lundi matin à l'Élysée, lo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • h.castel le lundi 30 sept 2013 à 21:40

    HOLLANDE DEGAGE !