Hollande-Gayet : Jean-Marie Le Pen estime que si le président "était marié, il n'y aurait pas de problème"

le
0
Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen (photo d'illustration).
Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen (photo d'illustration).

Tout le monde a son avis sur la liaison présumée entre François Hollande et Julie Gayet. Alors que Marine Le Pen soutient l'intention du président de donner des suites judiciaires aux révélations du magazine Closer, Jean-Marie Le Pen assure que le problème est lié au statut marital du chef de l'État. Dans une interview donnée à la radio RTL, le président d'honneur du Front national a expliqué que "quand on prend le risque de mettre à l'Élysée la troisième dame, on s'expose à ce genre d'insinuations ou d'affirmations". Jean-Marie Le Pen va plus loin en assurant que "si M. Hollande était comme tout le monde un président marié et père de ses enfants, il n'y aurait pas de problèmes".Selon lui, le problème vient justement du fait "qu'il met à l'Élysée une dame qui est... sa concubine ? Sa maîtresse ? Sa favorite ? Comment dit-on ? Alors qu'elle n'est semble-t-il pas encore divorcée". Et Jean-Marie Le Pen d'assurer qu'"il y a quelque chose qui est un peu choquant pour la morale laïque"."Pour le respect de la vie privée"Contrairement à son père, Marine Le Pen a volé au secours de François Hollande. "Je suis pour le respect de la vie privée pour tout le monde. En ce qui concerne le président, à partir du moment où cela ne coûte pas un centime au contribuable, comme ça a pu être le cas lors du mandat de François Mitterrand, je considère que chacun a droit au respect de sa vie privée", a expliqué la patronne du FN sur...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant