Hollande - Gayet : «Je n'ai jamais habité cet appartement», certifie Ferracci

le
35
Hollande - Gayet : «Je n'ai jamais habité cet appartement», certifie Ferracci
Hollande - Gayet : «Je n'ai jamais habité cet appartement», certifie Ferracci

L'emplacement est stratégique. Au coeur du pouvoir, à deux pas de la place Beauvau, de l'hôtel Marigny, où sont logés les chefs d'états étrangers en visite, et bien sûr de l'Elysée. C'est dans ce bel immeuble haussmanien que se trouve l'appartement qui hébergeait jusqu'à très récemment les relations secrètes du président de la République avec l'actrice Julie Gayet, révélées par le magazine Closer.

Si la petite rue transpire le luxe, le bâtiment lui-même, au-delà de sa jolie façade, est assez quelconque. Les parties communes sont à l'avenant : un vieil ascenseur, entouré d'un unique et modeste escalier qui déssert les six étages. Les trois premiers sont occupés par des bureaux ou des galeries d'art. Les appartements réellement habités dans l'immeuble se comptent sur les doigts d'une main. «Je sais de quoi vous aller me parler, entame d'entrée de jeu l'une des copropriétaires, interrogée par le Parisien. Je peux vous dire que je n'ai jamais vu le président. Mais c'est sûr que si ça avait été le cas, ça aurait été un vrai choc...» Et Julie Gayet ? «Jamais vu non plus», tranche cette riveraine, avant de clore sans appel la conversation.

Selon Closer, cela fait plus de six mois que l'actrice occupe ce «pied à terre», mis à disposition par «un couple de ses amis», au quatrième. A cet étage : un logement, dont le palier est jonché d'objets visiblement destinés à être jetés : des sacs de sports empilés, quelques vieux papiers, une trotinette et un skateboard abimés. «Il n'y a jamais eu trop de bruit, assure une jeune femme régulièrement employée dans l'immeuble», qui a découvert dans le magazine people que ce bâtiment qu'elle connait si bien est celui par lequel le scandale est arrivé. «C'est dingue de se dire que c'est au quatrième qu'il venait. Maintenant que j'y repense, il y a eu des travaux de réalisés il y a quelques mois. Vraiment, je regrette de ne pas l'avoir croisé le président ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • RVM21 le mardi 14 jan 2014 à 14:36

    comme un hotel de passe dont le client doit être puni par la loi!!!

  • T20 le lundi 13 jan 2014 à 14:04

    Tous les Socialos demandent le respect de SA vie privée car S'il est fichu dehors, il suivront aussi!

  • M5850553 le lundi 13 jan 2014 à 14:00

    C'est pas parcequ'il ne l'a jamais habité,qu'il ne lui appartient pas et surtout qu'il ne l'a jamais preté!!!on nous prends vraiment pour des c....

  • frk987 le lundi 13 jan 2014 à 13:31

    Et qui est ce Ferracci : un membre de la ma.fia Corse, mort de rire !!!!!

  • T20 le lundi 13 jan 2014 à 12:49

    La mot P... est censuré: retirer le "-" dans P...

  • T20 le lundi 13 jan 2014 à 12:48

    http://www.decitre.fr/livres/la-pu-tain-de-la-republique-9782290052419.html

  • M2110926 le lundi 13 jan 2014 à 12:35

    Quand est-ce qu'il s'occupe de la France ? Toujours pas d'indignation chez les socialistes...Quel tollé cela aurait été pour Sarko !?

  • M6281517 le lundi 13 jan 2014 à 12:27

    ''il y a eu des travaux il y a quelques mois ....'' ca serait interressant de savoir qui a payé ...

  • M2734309 le lundi 13 jan 2014 à 11:50

    Quand je vois que les articles les + commentés sont au nombre de sept, et que sept parlent de cette affaire, j'ai du mal à penser que 3 français sur 4 s'en moquent. Heureusement qu'il y a internet pour remettre les choses à leur place, parce que dans la presse bobo gaucho officielle à la botte des soci.alopes, le silence est assourdissant (voir les dégonflés des gu.ignols (c'est drôle, on ne peut pas écrire gu.ignols normalement, vive la censure !) sur canal+ vendredi)

  • mtargowl le lundi 13 jan 2014 à 09:40

    du calme,pensez à sadam et ses doublures........bof,mauvais exemple....