Hollande, Fillon et Hortefeux sélectionnés pour le prix de l'humour politique

le
0
Hollande, Fillon et Hortefeux sélectionnés pour le prix de l'humour politique
Hollande, Fillon et Hortefeux sélectionnés pour le prix de l'humour politique

«En politique, on n'est jamais fini. Regardez-moi !» C'est grâce à son sens de l'auto-dérision qu'Alain Juppé a remporté en septembre dernier le prix de l'humour politique décerné par le Press Club. Pour sa 12e dition, le jury présidé par l'ancien PDG de l'AFP, Jean Miot, a procédé à sa première sélection de cinq «petites phrases» collectées depuis juillet.

Première personnalité nommée : François Hollande. Le président de la République est distingué pour un extrait de son discours tenu le 11 novembre dernier durant l'inauguration de l'Anneau de la Mémoire à Notre-Dame-de-Lorette : «Il n'y a rien de plus terrible pour un soldat déjà anonyme que de mourir inconnu.» 

Le député européen Jérôme Lavrilleux, récemment expulsé de l'UMP, doit sa place à des propos rapportés par L'Express du 15 octobre. Sans coup férir et malgré le scandale Bygmalion, l'ancien directeur de cabinet de Jean-François Copé a affirmé que la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012 était «la campagne la plus honnête qui ait jamais eu lieu». De la part du directeur adjoint de ladite campagne, les propos sont d'autant plus savoureux.

«Sarkozy a une règle : ne pas s'en prendre aux autres.»

Un autre député européen UMP s'est frayé un chemin dans la pré-sélection. Proche de Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux a dressé un portrait touchant de son grand ami dans les colonnes de notre journal le 6 novembre : «Sarkozy a une règle : ne pas s'en prendre aux autres.»

François Fillon s'est fait remarquer par le Press Club pour son ironie visant Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie. «Avant de juger les propositions d'Emmanuel Macron, je vais attendre qu'elles soient abandonnées», a déclaré l'ancien Premier ministre le 10 octobre, sur l'antenne de France Info.

Le député socialiste Patrick Mennucci semble toutefois prendre une longueur d'avance face à ses concurrents avec ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant