Hollande fait l'éloge de Chirac : «Lui, je le respecte»

le
24
Hollande fait l'éloge de Chirac : «Lui, je le respecte»
Hollande fait l'éloge de Chirac : «Lui, je le respecte»

A lire en tenant compte du sous-texte. François Hollande raconte «son» Jacques Chirac dans une interview au trimestriel «Charles» à paraître mercredi et dont «L'Obs» dévoile des extraits. Où l'actuel chef de l'Etat fait un éloge (tout en sous-entendus) de celui qui l'a précédé à l'Elysée. «Chirac, lui, je le respecte, car dans les moments les plus essentiels, il n'est jamais tombé du mauvais côté», déclare notamment Hollande, sans jamais citer Nicolas Sarkozy.

Certes, reconnaît le président de la République, «Jacques Chirac n'était pas un tendre sur le plan politique». «Il a mené des joutes particulièrement dures à l'égard de la gauche, mais aussi à l'égard de ses concurrents de droite», se remémore celui qui l'a défié dans la troisième circonscription de la Corrèze, lors des législatives de 1981. «On pouvait être dur dans le combat politique dès lors qu'il n'y avait pas ni vulgarité, ni outrance, mais garder de la chaleur dans les rapports personnels», précise encore François Hollande.

Hollande décrit un «homme attentif aux autres»

Celui qui a longtemps ferraillé contre l'ex-patron du RPR, décrit désormais un «homme attentif aux autres», un «républicain qui l'emporte avec l'exigence laïque, le respect de l'autre, le refus des extrêmes». «En 1997, la cohabitation l'a placé dans un statut particulier : pendant cinq ans, il a exercé une fonction plus arbitrale qu'exécutive. Son image a changé. Et il a su se placer en rassembleur, notamment à l'occasion de la Coupe du monde de football de 1998 et du grand débat sur la laïcité», analyse encore Hollande.

Et Hollande, qui bat des records d'impopularité, d'expliquer ainsi la bonne cote de l'ancien président : «Les responsables politiques sont d'autant plus populaires qu'ils ne sont plus au pouvoir. Il n'y a rien à leur réclamer, rien à leur reprocher, simplement à se souvenir d'un certain nombre de décisions qu'ils ont pu prendre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1310580 le mercredi 7 jan 2015 à 10:16

    la récupération !

  • mlaure13 le mardi 6 jan 2015 à 22:08

    Et de Sarko le BlingBling...on n'en parle pas ???...:-)))

  • JOG58 le mardi 6 jan 2015 à 19:05

    Il y a encore des français qui respectent le porcinet !! Non ça ce saurait . Quand à JC a t il fait avancer la France'....c'est pour ça que fh le respecte, il n'était guère mieux que lui.

  • frivet le mardi 6 jan 2015 à 19:03

    il devrait se relire FH ? il va bientôt encenser ségolène et valérie (en attendant d'aller au cinéma voir le film tiré de son bouquin !!!) il peut finir ses éloges par castro, staline, pol pot !!!!!!!!!!

  • M9035148 le mardi 6 jan 2015 à 17:10

    ces 2 présidents sont atteints des mêmes maux....

  • frk987 le mardi 6 jan 2015 à 16:51

    3 présidents ont coulé la France : FM, JC et FH.

  • frk987 le mardi 6 jan 2015 à 16:49

    Puisque le citoyen Hollande donne son opinion, je donne la mienne, je ne respecte ni l'un ni l'autre.

  • frk987 le mardi 6 jan 2015 à 16:48

    Ils sont atteints de la même maladie...non !!!, pas ce que vous pensez...mais malade du socialisme !!!!

  • cavalair le mardi 6 jan 2015 à 16:44

    Chirac etait de gauche, pas sa femme

  • cavalair le mardi 6 jan 2015 à 16:44

    «On pouvait être dur dans le combat politique dès lors qu'il n'y avait pas ni vulgarité, ni outrance, mais garder de la chaleur dans les rapports personnels», précise encore François Hollande. UM.....PS