Hollande face au remaniement impossible

le
2
INFOGRAPHIE - Le président de la République, qui déjeunait mardi avec Martine Aubry, ne semble pas décidé à changer de premier ministre.

La machine à rumeur s'emballe. Mardi, deux indices sont venus alimenter les spéculations sur un éventuel remaniement à venir. D'abord une interview de Malek Boutih au Parisien dans laquelle le député socialiste demande à «remplacer Jean-Marc Ayrault d'urgence». Ensuite, la révélation par Europe 1 d'un déjeuner, non inscrit sur l'agenda du président de la République entre François Hollande et Martine Aubry. Contestation de la ligne politique d'un côté, sortie du bois d'une prétendante de l'autre... Il n'en fallait pas plus pour la classe politique se mette à spéculer sur les intentions de François Hollande pour sortir du marasme dans lequel il se débat actuellement.

Pourtant, rien n'indique que le chef de l'État envisage cett...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 12 nov 2013 à 18:01

    Pour l'heure, aucune solution n'est réellement satisfaisante pour François Hollande. Car aucune ne lui garantit qu'elle ramènera le calme dans le pays. Un conseiller résume: «Le plus probable est qu'il essaye de s'en sortir en faisant le gros dos, en ressortant sur le terrain et en attendant l'éclaircie». Si jamais elle vient…Et nous retrouvons bien la, notre François Hollande !...

  • mlaure13 le mardi 12 nov 2013 à 18:00

    REMANIEMENT…Ce ne sera jamais Martine Aubry», tranche un socialiste. Manuel Valls alors? Pourquoi pas si François Hollande veut mettre le feu à une partie de sa majorité, dont les écologistes, qui n'ont pas de mots assez durs contre le ministre de l'Intérieur. Et Claude Bartolone, comme le suggère aussi Malek Boutih? Il faudrait alors donner un sens au fait d'appeler à Matignon le président de l'Assemblée nationale.