Hollande face au piège du sommet social

le
2
Nicolas Sarkozy veut placer son concurrent PS face à ses contradictions.

Le piège est tendu. Il doit se refermer sur François Hollande le 18 janvier, à l'occasion du sommet social annoncé par Nicolas Sarkozy lors de ses v½ux aux Français. Au-delà des décisions qui découleront de cette rencontre entre le chef de l'État et les partenaires sociaux, c'est une triple question qui sera également adressée ce jour-là au candidat socialiste. Avec un objectif: le placer face à ses contradictions.

François Hollande apporte-t-il son soutien à la réforme de la formation des chômeurs? Défend-il l'idée d'instaurer une taxe sur les transactions financières? Est-il prêt à mettre en ½uvre la TVA sociale, appelée également «taxe antidélocalisation» par la majorité? Une TVA sociale que défendait, durant les primaires, l'un de ses adversaires et aujourd'hui directeur de sa communication, Manuel Valls? Bref, François Hollande approuve-t-il des mesures qui pourraient être estampillées «de gauche» mais qui sont avancées par Nicolas Sark

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mercredi 4 jan 2012 à 09:08

    JPi - Avant les journalistes cherchaient à mettre en évidence les "petitesses" de chacun, maintenant ils cherchent à tout pourrir avant que l'évènement ne se passe. Et que récoltent-t-ils: la presse papier fait faillite car du papier, nous, nous savons à quoi le destiner.

  • M7989149 le mercredi 4 jan 2012 à 00:20

    C'est pas les idées qui sont estampillées de gauches, ce sont nos journalistes! Quand une idée est progressiste, elle est de gauches... hé bé!