Hollande face au défi de la compétitivité

le
0
Le rapport de Louis Gallois, loin de n'engager que son auteur, devrait donner lieu à «des décisions qui vont surprendre».

Merci et au revoir? C'est aujourd'hui que Louis Gallois remet à Jean-Marc Ayrault son très attendu rapport sur la compétitivité des entreprises françaises. Et à en juger par l'appréciation récente de François Hollande, qui avait estimé que le texte n'engagerait que son auteur, il y a fort à parier que les propositions de l'ancien patron de la SNCF et d'EADS ne recueillent guère plus qu'un accueil poli de la part du pouvoir. Le premier ministre réunira mardi à Matignon un séminaire gouvernemental, et annoncera dans la foulée les mesures qui seront finalement mises en œuvre pour alléger le coût du travail et relancer l'innovation. «Il y a des décisions qui vont surprendre», promet-on à Matignon.

«Je déconseille l'idée du choc»

Pourtant, entre la commande du rapport et sa publication officielle, le glissement sémantique qui ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant