Hollande exhorte la Grèce à reprendre vite les négociations

le , mis à jour à 11:17
1

LE BOURGET, Seine-Saint-Denis, 15 juin (Reuters) - François Hollande a exhorté lundi la Grèce à reprendre très rapidement les discussions avec ses créanciers après l'échec des négociations pour éviter un défaut d'Athènes, faute de quoi une période de "turbulences" peut selon lui s'ouvrir. "Ce message, c'est le message de la responsabilité et donc de la reprise aussi vite que possible de la négociation", a-t-il dit en marge du salon aéronautique du Bourget. "Nous avons maintenant des délais extrêmement courts. Je l'ai souvent dit : attention, nous arrivons dans une période qui peut être celle de turbulences s'il n'y a pas un accord qui est trouvé", a-t-il ajouté. "La Grèce ne doit pas attendre, elle doit aller de nouveau vers la discussion." Le président français a ajouté qu'il aurait l'occasion, avec Angela Merkel, de répéter ce message au Premier ministre grec Alexis Tsipras dans les jours qui viennent. Les négociations menées ce week-end à Bruxelles entre les représentants du gouvernement grec et ceux des créanciers internationaux ont échoué et la décision définitive sur un éventuel défaut de la Grèce sur sa dette appartient désormais à l'Eurogroupe qui doit se réunir jeudi. (Cyril Altmeyer, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • renard le lundi 15 juin 2015 à 11:10

    Quand la France sera en défaut de paiement, dans quelques années, on verra sa réaction, s'il est encore aux manettes.