Hollande et Valls dégringolent dans les sondages

le
3
Hollande et Valls dégringolent dans les sondages
Hollande et Valls dégringolent dans les sondages

Mauvais chiffres économiques, mutinerie au gouvernement, et maintenant la  «bombe» Trierweiler : cette période de rentrée s'est révélée catastrophique pour l'image de François Hollande, qui dévisse de 4 et 5 points dans deux baromètres politiques. Le chef de l'Etat s'enfonce dans une «zone» d'impopularité encore inexplorée et entraîne dans son sillage l'autrefois très populaire Manuel Valls, qui perd lui 6 et 14 points. A noter toutefois que seul l'un des deux sondages a pu être en partie impacté par les révélations de l'ex-compagne du chef de l'Etat, dont les premiers extraits ont été diffusés dans la presse mercredi.

La cote de confiance de François Hollande a ainsi chuté de 4 points en un mois pour tomber à 19% selon le baromètre de septembre CSA-Les Échos - Radio Classique, réalisé les 2 et 3 septembre et publié jeudi. 77% des personnes interrogées (+4 en un mois) déclarent n'avoir «pas confiance» dans le président de la République «pour affronter les principaux problèmes qui se posent au pays». 4% ne se prononcent pas. Il s'agit d'un record d'impopularité pour François Hollande, dont le plus bas niveau dans ce baromètre, atteint en mai dernier, était de 20% de confiance.

Manuel Valls dévisse aussi

Concernant Manuel Valls, sa côte chute de 6 points pour tomber à 31%. Ils sont 63%, soit près des deux tiers des sondés, à ne pas lui faire confiance (+5). 6% n'ont pas d'opinion. Là encore, c'est l'étiage le plus bas du Premier ministre depuis sa prise de fonctions, en avril dernier. Parmi les sympathisants de gauche, seuls ceux du PS continuent de faire majoritairement confiance au chef de l'État (55%) et au Premier ministre (67%).

Un autre sondage, réalisé lui du 28 août au 1er septembre, est encore plus sévère avec le chef de l'Etat : le baromètre TNS-Sofres-Sopra pour le Figaro Magazine. En tombant à 13% après une chute de 5 points, le chef de l'Etat devient le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le jeudi 4 sept 2014 à 19:54

    Ce n'est plus un scoop. Le scoop sera la remontée.

  • pichou59 le jeudi 4 sept 2014 à 19:07

    et sans complexes!!!!

  • nanard83 le jeudi 4 sept 2014 à 18:59

    il était à 20 , perd 4 points et de retrouve à 19Si le ministère de l'économie et finances compte comme les "instituts" de sondage et les jounaleux , on n'est pas prêt d'effacer la dette !!