Hollande et Valls appellent à l'unité après l'attaque de Nice

le
5
    PARIS, 15 juillet (Reuters) - François Hollande et Manuel 
Valls ont appelé vendredi à l'unité, au lendemain de l'attaque 
de Nice, le Premier ministre soulignant que la menace terroriste 
pèserait encore longtemps sur la France.     
    "Nous ne cèderons pas, la France ne cèdera pas à la menace 
terroriste", a dit le chef du gouvernement après un conseil de 
défense et de sécurité à l'Elysée. "Nous avons changé d'époque 
et la France va devoir vivre avec le terrorisme." 
    "Nous devons faire bloc, c'est le message du président de la 
République, être solidaires, faire preuve de sang froid 
collectivement", a ajouté Manuel Valls. 
    Il a souligné qu'en frappant le 14-Juillet, "on a voulu 
atteindre l'unité de la nation française" et appelé en réponse à 
"une France unie et rassemblée autour de ses valeurs". 
    "Nous ferons bloc, c'est la seule exigence qui vaille 
aujourd'hui", a poursuivi Manuel Valls, qui se rendra dans la 
journée à Nice avec François Hollande. 
    Le Premier ministre a ajouté que le projet de loi prorogeant 
l'état d'urgence pour trois mois serait présenté mardi au 
conseil des ministres pour un examen par le Parlement mercredi 
et jeudi.    
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Marine Pennetier) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • davidnad le vendredi 15 juil 2016 à 12:04

    messieurs les politiques ça devient très lourd pour vous d'autant plus que ça se passe facilement sur notre territoire il y a probablement quelque chose, une action que vous ne voulez pas faire et qui coûte chère à nos concitoyens !!!!

  • M940878 le vendredi 15 juil 2016 à 11:29

    l'unité oui mais des français

  • phch le vendredi 15 juil 2016 à 11:24

    Ils vont encore nous abreuver avec leur "on va tout faire pour ....."

  • phch le vendredi 15 juil 2016 à 11:23

    vous encore nous abreuver avec leur "on va tout faire pour ....."

  • M4145072 le vendredi 15 juil 2016 à 11:19

    Tout ce qu'ils savent faire, c'est se réunir, passer à la télé, appeler à ne pas les mettre en cause et se précipiter sur les lieux des drames que leur politique n'a pas su éviter en avions privés et à nos frais.