Hollande et Renzi: des Jeux olympiques en Europe, symbole face à la menace djihadiste

le
1
    RIO DE JANEIRO, 6 août (Reuters) - François Hollande et 
Matteo Renzi ont tous les deux plaidé vendredi, à quelques 
heures de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Rio à laquelle 
ils assistaient, en faveur des candidatures concurrentes de 
Paris et Rome pour l'organisation des Jeux olympiques de 2024. 
    Le président français et le président du Conseil italien ont 
fait passer le même message au Comité international olympique 
(CIO): choisir l'Europe serait un symbole et réaffirmerait les 
valeurs libérales face à la menace djihadiste. 
    François Hollande soulignait dans une interview publiée 
vendredi par Le Parisien/Aujourd'hui en France que la vague 
d'attentats qui a secoué la France ces derniers mois 
n'affaiblissait pas la candidature de Paris. 
    Lors d'une conférence de presse à Rio, il a déclaré que les 
valeurs de l'olympisme faisaient "écho aux valeurs de la 
République française, liberté, égalité, fraternité". 
    "Ce sont ces valeurs-là qui donnent la meilleure réponse aux 
défis que le monde rencontre aujourd'hui et continuera à 
affronter demain", a-t-il dit. "La réponse, si je peux dire, 
c'est Paris." 
    Même thématique dans le propos de Matteo Renzi, qui a 
observé que l'objectif des djihadistes étaient de "nous plonger 
dans une vie de peur". 
    "Des fondamentalistes proscrivent le football, la musique, 
le sport. S'ils haïssent la musique, nous investirons plus 
d'argent dans la musique. S'ils haïssent le football ou d'autres 
sports, nous croyons nous que c'est notre identité", a poursuivi 
le chef du gouvernement italien. 
    Paris, candidate malheureuse pour les Jeux olympiques et 
paralympiques de 2008 et de 2012, et Rome, un temps en lice pour 
les Jeux de 2020, sont en concurrence avec Los Angeles et 
Budapest. La ville retenue sera désignée par le CIO en septembre 
2017 à Lima.  
    Le dossier romain se heurte par ailleurs à des questions 
financières et aux réticences de la nouvelle maire de Rome. 
    Contrairement à Anne Hidalgo, présente elle aussi à Rio pour 
porter la candidature de Paris, Virginia Raggi, élue du 
Mouvement Cinq Etoiles à la faveur des municipales du printemps 
dernier, s'est prononcée contre la tenue des Jeux dans la 
capitale italienne qui, a-t-elle dit, a d'autres priorités et ne 
doit pas creuser davantage sa dette. 
 
 (Karolos Grohmann et Alexandra Ulmer avec Marine Pennetier à 
Paris; édité par Henri-Pierre André) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6372765 il y a 4 mois

    Je croyais que Hollande étant le champion pour ne pas faire d'amalgames mais là il y a du pognon et des électeurs en jeu ! et beaucoup !Il s'en fout c'est nos impôts qui vont payer et il touchera sa retraite tranquile pendant qu'on trimera à rembourser... L'Euro 2016 a été une PLAIE pour les locaux. Vols en forte augmentation, tarifs en forte augmentation, dégradations en tous genres...L'argent et la corruption dominent le monde.En attendant OU ON EN EST DU CHOMAGE ???