Hollande et Merkel célèbrent Verdun et défendent l'Europe

le , mis à jour à 17:35
13
Hollande et Merkel célèbrent Verdun et défendent l'Europe
Hollande et Merkel célèbrent Verdun et défendent l'Europe

Cent ans après l'enfer de Verdun et ses 300 000 morts, 32 ans après le recueillement main dans la main de François Mitterrand et Helmut Kohl : François Hollande et Angela Merkel se retrouvent ce dimanche matin pour commémorer l'une des batailles les plus sanglantes de la Première Guerre mondiale et pour célébrer l'Europe et l'amitié franco-allemande.

 

 

Le président français et la chancelière allemande se sont retrouvés sous la pluie à 11h15 au cimetière allemand de Consenvoye pour un moment de recueillement, exactement comme le firent Helmut Kohl et François Mitterrand en 1984. Ils se sont vu remettre un fac-similé du livre d'or signé par leurs prédécesseurs, dans ce lieu où sont enterrés plus de 11 000 soldats allemands.

 

 

Une grande cérémonie avec 4000 adolescents français et allemands a également eu lieu à l'ossuaire de Douaumont. A l'issue de cette chorégraphie géante, les deux dirigeants sont venus à la rencontre de certains des adolescents puis ont rallumé la flamme sacrée. Hollande et Merkel ont ensuite prononcé chacun un discours où ils ont mis en avant l'importance de l'Europe.

 

 

>>Revivez la cérémonie en direct>>

 

 

19h44. On retrouve dans ces deux discours une ligne directrice identique. François Hollande et Angela Merkel ont mis en avant l'importance de l'union de l'Europe pour faire face aux dangers.

 

 

16h39. « Verdun est devenu la ville symbole de la réconciliation entre la France et l'Allemagne », avance François Hollande qui met au coeur de son discours l'importance de l'Europe : « Aimons notre patrie, mais protégeons notre maison commune, l'Europe ».

 

 

16h31. Au tour de François Hollande de prendre la parole. Le président français commence par rappeler l'horreur qui a eu lieu à Verdun.

 

 

16h29. «Il n'y a plus de tranchées qui nous séparent», assure la Chancelière allemande. «Raisonner uniquement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 11 mois

    On ne défend pas l'Europe en remettant son destin entre les mains de l'OTAN, on l'expose à servir de champ de bataille entre les USA et la Russie.

  • frk987 il y a 11 mois

    Et ce sont hélas avec ces enragés de patriotisme que l'Europe s'est éteinte, place à l'Afrique......c'est ça le résultat final de Verdun et de 14-18.

  • Berg690 il y a 11 mois

    Je ne crois pas que les ancêtres aient eu le choix.C'était les balles allemandes ou celle du peloton.

  • frk987 il y a 11 mois

    Pour phil646 : il n'y a pas de referendum à faire pour une cohésion européenne, une défense commune, une monnaie unique, c'est le simple bon sens, maintenant si vous approuvez plus de 300.000 morts pour RIEN à Verdun, alors on remet ça...mais ce sera sans moi, je n'ai pas l'âme héroïque de mes ancêtres morts à Verdun.

  • phili646 il y a 11 mois

    Les grands discours sur l'unité de l'Europe c'est bien, la lutte contre le dumping social, C'EST MIEUX !!!!

  • phili646 il y a 11 mois

    Défendre l'idée Européenne c'est bien, ne pas remettre en cause le suffrage universel en détournant le résultat du référendum de 2005. C'EST MIEUX !!!!

  • frk987 il y a 11 mois

    nationalismes européens, cela va de soi !!!

  • frk987 il y a 11 mois

    143.000 Allemands et 163.000 Français tués.......dans le délire on ne pouvait faire mieux. Quand je vois les nationalismes vouloir revenir...ça me déprime.

  • xk8r il y a 11 mois

    le roi des chrysanthèmes ! Pauvre France

  • 28351485 il y a 11 mois

    Et PARIS SOCIALISTE ... celle de la guerre permanente !