Hollande et les socialistes dans le piège de la fiscalité

le
0
Le président de la République cherche comment aménager son intenable promesse d'une taxe à 75% sur les plus hauts revenus.

Ils ont atteint leurs propres limites. Particulièrement créatifs en matière de fiscalité, les socialistes se heurtent désormais au mur de la taxe à 75 %. Censurée par le Conseil constitutionnel, corrigée par le Conseil d'État, l'idée qui avait fait les beaux jours de la campagne de François Hollande l'année dernière ne parvient pas à franchir le mur de la réalité. Celle d'une taxe à 75 % qui ne rapporte rien, ou si peu. Celle d'une taxe d'une folle complexité à mettre en œuvre. Celle d'une taxe qui, même si elle devait voir le jour, présenterait des avantages sans commune mesure avec ses inconvénients. Il y a un an, c'était une martingale. Aujourd'hui, c'est un boulet. Dont l'Élysée aimerait bien pouvoir se défaire.

«Il n'y a aucun fétichisme à avoir sur le taux lui-même», explique-t-on dans l'entourage du chef de l'État. L'idée...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant