Hollande et les impôts : «C'est beaucoup, ça devient trop!»

le
1
Le chef de l'État assure qu'aucune nouvelle hausse de taxe serait annoncée pour 2014, y compris sur le diesel.

Opération déminage! Lors de son entretien hier soir dans le 20 heures de TF1, le président de la République a surtout cherché, sur les impôts, à rassurer les Français. Pour mieux faire passer l'idée d'une «pause fiscale» - expression qu'il n'a pas reprise à son compte -, François Hollande a concédé que les 30 milliards de prélèvements nouveaux décidés depuis son élection, après les 30 votés par la majorité précédente, représentaient un trop-plein pour les contribuables. «C'est beaucoup, donc ça devient trop!», a-t-il ainsi avoué, donnant corps au sentiment de «ras-le-bol fiscal» avancé par Pierre Moscovici fin août. Et pour montrer qu'il a compris l'éc½urement, il promet que la baisse du quotient familial et l'augmentation décidée de la TVA au 1er janvier 2014 seront «les deux seules hausses d'impôts pour les ménages».

Pour preuve de sa bon...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le lundi 16 sept 2013 à 07:33

    Finasser, toujours finasser, prendre les français pour des idiots et demain augmenter les impôts au niveau national et au niveau local, toutes les collectivités étant tenues par les socialistes pour le moment. Tout ça pour alimenter leur électorat