Hollande et la "Caste cannibale" : la "double vie" idéologique du président

le
0
Le président François Hollande.
Le président François Hollande.

Dans "La Caste cannibale", le livre qu'ils viennent de publier aux éditions Albin Michel, Sophie Coignard et Romain Gubert (journalistes au Point) racontent, entre autres, l'histoire secrète de la conversion idéologique de François Hollande et de ses compagnons des clubs Deloriste. Extraits. Pascal Lamy et Philippe Lagayette se retrouvent dès 1992 au sein du club Témoin, animé par un certain François Hollande. Cette assemblée de jeunes technocrates veut installer Jacques Delors à l'Élysée lors de la présidentielle de 1995. Pierre Bérégovoy et Michel Rocard sont des sociaux-démocrates assumés. Mais le premier reste convaincu du bien-fondé de la dépense publique. Et le second, épuisé par ses querelles avec Mitterrand, s'est perdu dans les jeux politiciens. Jacques Delors, lui, est une figure neuve malgré son âge. Patron de la Commission européenne, il est déjà un homme d'État. Dans les sommets, il discute avec Thatcher, Reagan et Kohl. Venu du syndicalisme, il est le seul à pouvoir faire cette révolution libérale dont la France a besoin, à rompre avec le keynésianisme sans brusquer la société. Avec la monnaie unique qu'il est en train de concevoir à la demande de Mitterrand et de Kohl, il se situe au-dessus de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant