Hollande et l'inversion de la courbe du chômage : «Je n'ai pas eu de bol !»

le
13
Hollande et l'inversion de la courbe du chômage : «Je n'ai pas eu de bol !»
Hollande et l'inversion de la courbe du chômage : «Je n'ai pas eu de bol !»

Erreur avouée, à moitié pardonnée ? Alors que François Hollande était reçu par le Pape au Vatican mercredi, le chef de l'Etat apparaît repentant dans un nouveau livre sur son quinquennat. Dans «Conversations privées avec le président», les journalistes Antonin André et Karim Rissouli font le bilan de quatre ans de présidence de la République. Sur sa promesse d'inverser la courbe du chômage, François Hollande passe aux aveux : «J'ai eu tort ! Je n'ai pas eu de bol !». 

 

François Hollande, qui voit poindre le terme de son mandat, avait conditionné une éventuelle nouvelle candidature à l'inversion de la courbe du chômage dès 2012. D'atermoiements en atermoiements, le président a passé quatre ans à changer son discours sur cette promesse, repoussée à 2013, puis aux calendes grecques. Aujourd'hui, l'Insee publie des chiffres qui voient un taux d'inactivité en léger recul, mais rien ne dit que cette inflexion soit pérenne. 

 

Les bonnes feuilles du livre publiées par Le Point laissent penser que François Hollande s'est fait piéger par sa propre bonne volonté, que même les Français «lucides» savaient démesurée :

 

«J'ai fait cette annonce de l'inversion de la courbe du chômage parce que je croyais encore que la croissance serait de 0,7-0,8, elle sera finalement de 0,1 ou de 0,2. Puis je répète cet engagement lors des vœux le 31 décembre 2012. J'ai eu tort ! Je n'ai pas eu de bol ! En même temps, j'aurais pu gagner. Mais ça n'aurait rien changé parce que les gens sont lucides, ils savent que ce n'est pas sur un mois que ça se joue.»

 

Retrouver les faveurs de l'électorat socialiste

 

La rentrée de septembre marque le début de la campagne électorale pour l'élection présidentielle de 2017. A droite, la primaire organisée par Les Républicains va bientôt démarrer, la limite du dépôt de candidature étant fixée au 9 septembre. Mais à gauche, des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1945416 il y a 4 mois

    encore quelques manip , de changements de catégorie , des chômeurs rayer des listes , de formations bidon , et le tour sera jouer … on pari ???

  • 445566ZM il y a 4 mois

    L'inversion par rapport à quel point ?

  • M940878 il y a 4 mois

    la chance et le bon alignement des planètes , voilà comment il dirige la France ! bientôt il nous communiquera ses prévisions tirées de l'analyse de viscères de poulet ou de marc de café

  • M999141 il y a 4 mois

    Je n'ai pas eu de bol ! c'est un discours absolument hallucinant pour un chef d'état !Par contre les hausses d'impôts ont été réussies, pas de bol pour nous. Et encore, certaines hausses ne sont pas encore visibles ou sont encore dans les tuyaux (taxe sur les carburants, taxe spéciale d'équipement régional ...Je n'oublierai rien en 2017 . A propos de bol : raz le bol.

  • g.pajot il y a 4 mois

    Nous non plus, nous n'avons pas eu de bol, merci pour les hausses d'impôts, où est passé cet argent Messieurs les hommes politiques ?

  • rodde12 il y a 4 mois

    Les chômeurs non plus n'ont pas eu de bol. Quant aux employeurs, ce n'est pas du bol, c'est la finance, ils ne sont pas aimés il fallait bien qu'ils paient. C'est louche qu'il n'ait pas eu de bol? Il est pourtant prof d'économie. Allez savoir si son économie n'est pas fausse? Il aurait peut être mieux fait de laisser l'argent aux mains de ceux qui savaient s'en servir. L'argent qui n'a pas été gagné par le travail ne vaut rien. Mais ça c'est d'un paysan pas d'un Enarque.

  • g.marti4 il y a 4 mois

    Ou alors il sort don dé, comme dans "plus belle la vie"

  • tropfort il y a 4 mois

    Il faudra quand même que des journalistes lui disent : on le hait.

  • g.marti4 il y a 4 mois

    Chaque matin il se lève, sort sa pièce, et joue à "pile ou face"

  • g.marti4 il y a 4 mois

    Assez consternant... il n'a pas eu de bol. Alors, il n'a fait aucune analyse économique ? Gouverne-t-il en faisant des paris ?