Hollande et Ayrault absents de France, la droite proteste

le
2
L?ABSENCE DE FRANCE DE HOLLANDE ET AYRAULT CONSIDÉRÉE PAR LA DROITE COMME UNE VACANCE DU POUVOIR
L?ABSENCE DE FRANCE DE HOLLANDE ET AYRAULT CONSIDÉRÉE PAR LA DROITE COMME UNE VACANCE DU POUVOIR

PARIS (Reuters) - François Hollande et Jean-Marc Ayrault seront absents du territoire français jeudi et vendredi pour cause de Conseil européen à Bruxelles pour le président, de tournée en Asie pour le Premier ministre, une vacance du pouvoir critiquée à droite.

Protocolairement, c'est le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui assurera l'intérim.

Ce cas de figure, qui s'est présenté à au moins deux reprises lors du précédent quinquennat, a provoqué l'ire de certains membres de l'opposition.

Pour l'ancien président UMP de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, il relève du "plus élémentaire des bons sens, pour la tranquillité des Français" qu'au moins un membre de l'exécutif demeure sur le sol national.

"Je pense que lorsque le pays est en crise à ce point-là, il faut rester près des manettes et près des Français, surtout quand ils sont concernés dans leur avenir personnel, notre avenir économique et social, notre avenir, nos emplois et l'avenir de la protection sociale", a-t-il dit à la presse.

L'ancien ministre UMP Laurent Wauquiez y voit quant à lui un exemple d'"amateurisme" de l'équipe au pouvoir.

"Imaginez que l'on ait un grand clash économique, imaginez qu'il y ait tout d'un coup une entreprise qui se retrouve dans une situation très difficile, imaginez qu'il y ait un bug majeur sur la scène européenne", a-t-il dit dans les couloirs de l'Assemblée nationale.

AMATEURS

"C'est un gouvernement d'amateurs, qui n'arrive pas à se structurer, qui n'arrive pas à gérer l'Etat", a-t-il ajouté, évoquant un principe édicté par le général de Gaulle selon lequel "sauf en cas de force majeure, il faut toujours qu'il y ait une des têtes de l'exécutif sur le sol français".

En déplacement à Singapour, puis aux Philippines, Jean-Marc Ayrault manquera une partie du débat budgétaire au Parlement.

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a insisté sur l'importance de ce voyage dans le cadre de la lutte contre le déficit du commerce extérieur de la France, qui a atteint 73 milliards d'euros l'an dernier.

"Nous avons pris l'engagement de rétablir l'équilibre de notre balance commerciale d'ici la fin du quinquennat. C'est un sujet suffisamment important pour que le Premier ministre y consacre du temps", a-t-elle déclaré.

Interrogée sur cette vacance du pouvoir lors du compte rendu du conseil des ministres, Najat Vallaud-Belkacem a d'abord répondu sur le ton de l'humour en répondant "moi" à la question de savoir qui serait aux commandes en l'absence des deux chefs de l'exécutif.

"Ce n'est pas parce que le président de la République est à plusieurs milliers de kilomètres qu'il arrête de communiquer avec ses équipes, ce n'est pas parce que le Premier ministre est à l'autre bout du monde qu'il arrête de travailler", a-t-elle ajouté. "Tous les deux se tiendront informés minute par minute de tout ce qui se passera".

Elizabeth Pineau

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5859377 le mercredi 17 oct 2012 à 18:45

    là les critiques de la droite deviennent pathétiques: papa et maman sont sortis, ils ont peur? Qu'ils bossent un peu à proposer qqchose d'intelligent et qu'ils cessent leurs critiques de bouffons!

  • peggy111 le mercredi 17 oct 2012 à 18:37

    ah les pauvres mecs de droite et sarko combien de fois est t il parti le nain