Hollande et Aubry croisent le fer à distance

le
0
L'un était jeudi à Lyon et dans l'Isère, l'autre se trouvait à Rennes.

Il n'est plus «seul». Il y a quelques semaines encore, François Hollande plaisantait sur sa campagne en solitaire, c'est-à-dire sans vraiment d'adversaire puisque Martine Aubry ne s'était pas encore ­déclarée. Depuis mardi, la première secrétaire s'est lancée. La primaire a officiellement démarré et les deux favoris sont sur le terrain. Jeudi, Martine Aubry s'est rendue à Rennes pour un premier déplacement de campagne consacré aux «solidarités intergénérationnelles». Parti un peu plus tôt qu'elle dans la matinée, François Hollande était à Lyon. Il a poursuivi dans l'après-midi sa visite en Isère. L'ancien premier secrétaire n'a donc pas assisté au conseil politique du matin, au cours duquel Martine Aubry s'est mise comme prévu en retrait de son poste de première secrétaire.

À la descente du train, Gérard Collomb est là pour accueillir le député de Corrèze. Le maire de Lyon a choisi son favori. Puisque ce ne peut plus être DSK et qu'il est en opp

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant