Hollande espère rassembler autour des mémoires de guerre

le
23
LANCEMENT DES CÉLÉBRATIONS DU CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE
LANCEMENT DES CÉLÉBRATIONS DU CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE

PARIS (Reuters) - François Hollande tentera de parler d'unité nationale dans un moment de crise qui divise les Français en lançant jeudi les célébrations du Centenaire de la Première Guerre mondiale et du 70e anniversaire de la Libération, égrenées en 2014.

Acteurs des célébrations et ambassadeurs de 70 pays impliqués dans la guerre 1914-18 se retrouveront à l'Elysée pour l'écouter présenter un programme riche en "moments forts", annonce son entourage.

"Pendant quatre ans, alliés et ennemis d'hier -désormais réconciliés- viendront des cinq continents pour se souvenir ensemble et avec nous, de leurs morts et de leurs disparus", rappelle François Hollande dans un texte publié en introduction du dossier de presse du Centenaire de la Grande Guerre, qui a fait 1,4 million de morts en France.

"J'invite tous les Français et tous nos partenaires étrangers à faire de ce grand moment de mémoire une promesse universelle d'avenir", ajoute-t-il.

La rencontre de jeudi est une occasion pour le chef de l'Etat de reprendre pied dans un contexte troublé mêlant colère fiscale, plans sociaux, manifestations étudiantes et impopularité record pour l'exécutif socialiste.

A ceux qui pressentent un grand discours, son entourage rétorque qu'il s'agit d'aborder "les commémorations du Centenaire, et pas un autre sujet" tout en concédant que François Hollande reste maître de son intervention.

"CE QUE LA FRANCE A SURMONTÉ"

Le double anniversaire de 2014 "revêt pour le président de la République une importance toute particulière", dit une conseillère. "Il rappellera ce qu'il signifie pour l'Histoire du pays, pour l'unité nationale, sa place dans sa construction de la République, ce que la France a surmonté".

Les cérémonies marquant la Libération de la France ont commencé avec le voyage présidentiel du mois dernier en Corse, premier département de France métropolitaine libéré de l'occupant allemand en octobre 1943.

Le 11 novembre, François Hollande sera à Onnoyax, dans l'Ain, là où plus de 200 maquisards bravèrent l'interdit en célébrant le 11 novembre 1943 l'Armistice de 1918.

Après avoir défilé au grand jour dans la rue principale, ils déposèrent au monument aux morts une gerbe en forme de croix de Lorraine portant l'inscription "Les vainqueurs de demain à ceux de 14-18". L'évènement contribua à la reconnaissance de la Résistance française.

Cette cérémonie en appellera de nombreuses autres en 2014. François Hollande présidera un défilé du 14-Juillet, fête nationale, sous le signe du Centenaire. Il se rendra en septembre à Reims pour célébrer la bataille de la Marne et à Notre-Dame-de-Lorette (Pas-de-Calais) le 11 novembre 2014.

Une mission supervisée par le ministre des Anciens combattants, Kader Arif, a débouché sur l'octroi du label officiel du Centenaire à un millier d'évènements, sur 1.500 proposés, partout en France.

En l'absence de témoins de la Grande Guerre -le dernier "poilu", Lazare Ponticelli, s'est éteint en 2008- la mémoire est aujourd'hui entre les mains des historiens, professeurs, artistes et autres archivistes.

De la Belgique à l'Australie, de nombreux pays ont prévu eux aussi de célébrer la Grande Guerre.

En Allemagne, qui a subi peu de destructions sur son territoire en 1914-18 à la différence de la Deuxième Guerre mondiale, le dossier de presse de l'Elysée annonce environ 80 projets sur l'ensemble des 16 Länder.

Angela Merkel devrait venir en France pour assister à certaines cérémonies, notamment à Reims le 12 septembre.

Des chefs d'Etat et de gouvernement sont aussi annoncés en Normandie début juin à l'occasion du 70e anniversaire du Débarquement du 6 juin 1944, dont Barack Obama.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dub22 le jeudi 7 nov 2013 à 11:00

    c'est assez "amusant" d'entendre un socialo, qui plus est président de la Rèpublique, se réclamer de l'Histoire de France afin de soi-disnat rassembler... socialos qui n'ont de cesse de renier cette même histoire (colonisation, nos ancêtres les gaulois etc...) afin de caresser dans le sens du poil leur nouvel électorat!!! Quelle imposture que ce président et ce GVT

  • M7403983 le jeudi 7 nov 2013 à 10:51

    Et çà va nous couter combien tout ce falbala ? Sans compter le déshonneur fait à nos morts de la part de ce saltimbanque de Président !! Une honte pour notre pauvre France !!

  • fbordach le jeudi 7 nov 2013 à 10:45

    Quelle brèle... Qu'il s'occupe plutôt de rétablir le pouvoir régalien de l'état et ce sera déjà exceptionnel!

  • M7403983 le jeudi 7 nov 2013 à 10:31

    Mon arrière Grand-mère à laissé trois enfants dans cette guerre : deux gazés et le troisième réduit en bouillie dans les tranchées, en faisant leur devoir pour la France. Ce politicard de bas étage qu'est Hollande devrait comme le dit très justement knbskin laisser cela aux historiens et aux militaires.

  • bordo le jeudi 7 nov 2013 à 10:16

    Hollande aurait rendu l'Alsace et la lorraine aux allemands par habileté politique. Quand je pense qu'il détient les codes nucléaires... Peut être devrait il les filer à Valérie. Elle au moins a du caractère.

  • posthit le jeudi 7 nov 2013 à 10:16

    " Le 11 novembre, François Hollande sera à Onnoyax, " : je connais pas cet endroit !... Oyonnax oui !

  • knbskin le jeudi 7 nov 2013 à 10:09

    .../... Le lâche politicard qui gouverne aujourd'hui la France n'a AUCUNE légitimité à évoquer le drame et l'aventure des poilus de 1914-18. Qu'il laisse cela aux historiens, dont c'est le métier, et aux militaires, dont c'est la mémoire.

  • knbskin le jeudi 7 nov 2013 à 10:06

    Mais bon, Pépère va nous bass.iner longtemps avec une Histoire qu'il voudrait mettre à son service ? Tous les gens qui ont "participé" entre 1914 et 1918 ont fait leur devoir, dans un contexte dél.irant où les politiques ne savaient absolument pas comment se "sortir" de l'ép0uvantable guê.pier dans lequel ils s'étaient f0urrés. .../...

  • contava4 le jeudi 7 nov 2013 à 10:05

    vite un rassemblement pour qu'il dégage vite avec le héros

  • knbskin le jeudi 7 nov 2013 à 10:05

    Je ne sais pas très bien ce qu'est un "neo français", khmane08. J'imagine que mes deux grands pères (qui ont "participé" de 1914 à 1918 et en sont sortis vivants) devaient en faire partie ? C'étaient des Corses très Corses ...